LES BLOGUES
28/09/2015 10:23 EDT | Actualisé 28/09/2016 05:12 EDT

L'appréhension des conséquences de l'accord des 5 +1 et de l'Iran

Faut-il se réjouir de la ratification imminente de l'accord des 5 +1 et de l'Iran à Vienne ? Nul doute qu'elle est loin de rassurer tout le monde.

Faut-il se réjouir de la ratification imminente de l'accord des 5 +1 et de l'Iran à Vienne ? Nul doute qu'elle est loin de rassurer tout le monde. Le président Obama a fait entériner l'accord au Conseil de sécurité avant même que le Congrès américain ne se prononce. Et de fait le Congrès s'est prononcé contre cet accord à 247 voix contre 186 et le président Obama pourrait faire l'objet de poursuites judiciaires pour n'avoir pas révélé certaines parties « voilées » de l'accord. Comment expliquer cette réticence ?

Même ceux qui sont en faveur de cet accord ne peuvent affirmer avec conviction que cette ratification inaugure une nouvelle ère de stabilité et d'espérance. Il y a 21 ans, le président Clinton annonçait : « La Corée du Nord va geler et démanteler son programme nucléaire. La Corée du Sud et d'autres alliés seront mieux protégés. Le monde entier sera plus sécuritaire et nous ralentirons la prolifération des armes nucléaires. »

Aujourd'hui, la Corée du Nord possède 20 ogives nucléaires et développe un programme de missiles balistiques très avancé. Vivrons-nous un scénario similaire avec l'Iran ?

Nul doute que l'accord des 5 + 1 et l'Iran au sujet de la limitation des technologies nucléaires iraniennes et la fin de l'embargo ont donné un répit provisoire de 15 ans. Certains se félicitent de l'accord, d'autres le considèrent comme une capitulation dangereuse voire une erreur historique. C'est le cas du sénateur démocrate Chuck Schumer pour qui le risque que l'Iran ne se modère pas et poursuive ses buts infâmes est beaucoup trop grand.

En effet, signer un accord tout en continuant des politiques belliqueuses n'est pas sans rappeler d'autres accords trompeurs: le 30 septembre 1938, l'accord de Munich était signé. La paix était sauvée provisoirement, car les puissances acceptaient l'occupation progressive par le Reich des territoires Sudètes. Hitler fêta sa victoire, annonça le 30 janvier 1939 son intention d'annihiler la «race» juive puis se mit à exiger d'autres concessions : moins de 6 mois plus tard et malgré les garanties internationales, Hitler démembrait la Tchécoslovaquie. Un an après l'accord de Munich, l'Allemagne et l'Union soviétique se partageaient la Pologne. L'invasion de la Pologne fut le déclencheur de la Seconde Guerre mondiale.

Peut-on faire un parallèle avec le traité de Vienne de 2015 ? En dehors de l'Iran, les responsables iraniens parlent de plan de paix iranien, mais qu'en est-il à l'intérieur même de l'Iran en cette même année 2015 ? Le gouvernement théocratique iranien a organisé des rallyes monstres avant et après la signature de l'accord de Vienne entre les 5 + 1 et l'Iran en brandissant le slogan de « Mort à l'Amérique ! » L'ayatollah Khamenei a déclaré au mois de juillet : « Si nous ne luttons pas contre l'arrogance, cela signifie que nous n'obéissons pas aux prescriptions du Coran... et les États-Unis sont le parfait exemple de la définition de l'arrogance.» En outre, l'ayatollah vient de publier un livre préconisant les moyens de détruire Israël à petit feu... et a annoncé qu'Israël n'existera plus dans 25 ans.

De telles déclarations et professions de foi du leadership iranien ne sont pas contredites en Iran. La haine attisée au nom de la religion peut être des plus dangereuses comme le montrent les agissements de l'État islamique. De plus, l'implication iranienne en Irak, en Syrie, au Liban et ailleurs n'a pas cessé pour autant. Rien n'a été prévu pour éviter que la cessation des sanctions internationales contre l'Iran ne soit exploitée pour faciliter encore plus les massacres des populations civiles par le dictateur syrien.

La possibilité que l'Iran ne se modère pas ne peut être exclue. L'accord des 5 + 1 avec l'Iran est plus proche d'une trêve que d'un traité de paix.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Historic Iran Deal Voyez les images