LES BLOGUES
22/04/2018 07:44 EDT | Actualisé 22/04/2018 07:46 EDT

Dans la vallée décharnée de Tom Bouman

«Dans la Vallée décharnée» de Tom Bouman, les grands espaces américains soudainement se contractent au point d'en devenir suffocant.

Henry Farrell est le représentant des forces de l'ordre dans la bourgade perdue de Wild Thyme en Pennsylvanie. Tout le monde dans ce village se connait, pour le meilleur comme pour le pire. Lorsque le corps d'un inconnu est découvert sur les terres d'Aub Dunigan, un vieux reclus qui n'a plus toute sa tête, Farrell est forcé d'intervenir. Mais l'affaire se corse lorsque son adjoint est tiré à bout portant et que l'on découvre en montagne un groupe de jeunes qui confectionne des drogues chimiques dans une roulotte de fortune.

me

Dans la vallée décharnée se trouve trois morts: le corps d'un inconnu sur un sentier, l'adjoint du seul policier du village tué par balles, puis la sépulture qui contient le corps d'une femme dont on ignore tout.

Et toujours cet Aub autour duquel tout semble tourner. Pauvre vieil ermite un peu sénile, trahi de toute part et sans défense, comme oublié par le temps. Les propriétaires voisins ont commencé à louer des parcelles de terrain à des entreprises qui cherchent à extraire du gaz de schiste. Mais tout se fait en secret, un peu honteusement, dans ce patelin qui ne survit que chichement, du peu que la terre apporte, de la chasse et de la pêche.

Ces entreprises font beaucoup de bruits et éloignent les bêtes, et le poisson se fait rare, alors il ne reste pas beaucoup de solutions, autres que louer les terres pour survivre dans ce milieu hostile, comme une grande spirale vicieuse qui aspire tout espoir.

Le policier fait le tour des maisons et cherche à identifier le corps, mais les langues ne se délient pas. Personne ne sait rien, n'a rien vu. Alors que dans ce bled tout le monde sait tout de tous. Henry Farrell n'est pas dupe, mais il avance tranquillement comme s'il mettait la main dans un nid de vipères pour n'en extraire qu'une sans se faire mordre. Car dans ce lieu perdu, chacun, chacune possède au moins une arme et personne n'hésiterait à s'en servir pour se protéger, défendre son territoire, sa liberté. Les habitants ont un point en commun: préserver leur indépendance à tout prix.

Le roman de Tom Bauman dresse un portrait social aussi précis que menaçant de ce gigantesque espace sauvage de la Pennsylvanie. Dans ce récit épris de liberté et d'indépendance, l'auteur dresse les habitants les uns contre les autres dans une fuite égarée pour contrer cette modernité qui est aux portes. Les grands espaces sont fragiles et le moindre cadavre un peu suspect peut facilement venir perturber ce décor.

Tom Bouman mélange astucieusement un profond désespoir nourri d'un désir de survie, ce qui rend ce premier roman mettant en vedette le policier Henry Farrell plus qu'attachant. Une nouvelle série digne d'intérêt!

Tom Bouman, Dans la vallée décharnée,Éditions Actes Sud actes noirs. Traduit de l'anglais par Alain Defossé (Dry Bones in the Valley, 2014). Mars 2018. 337 pages.

Sur les tablettes

Jean-Christophe Rufin, Le Suspendu de Conakry (Éd. Flammarion).

me

Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France? Avec son accent roumain, sa dégaine des années trente et son passé de pianiste de bar, il n'a pourtant rien à faire au Quai d'Orsay. Il végète d'ailleurs dans des postes subalternes. Cette fois, il est en Guinée, lui qui ne supporte pas la chaleur. Il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras... Quand, tout à coup, survient la seule chose au monde qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué.

Suspendu, ce plaisancier blanc? À quoi? Au mât de son voilier, d'accord. Mais avant? Suspendu à des événements mystérieux. À une preuve d'amour qui n'arrive pas. À un rêve héroïque venu de très loin... En tout cas, il est mort. Son assassinat resterait impuni si Aurel n'avait pas trouvé là l'occasion de livrer enfin son grand combat. Contre l'injustice.

Sur les tablettes

Yrsa Sigurdardottir, ADN (Éd. Actes Sud actes noirs).

me

Qui pouvait bien vouloir tuer Elisa Bjarnadottir, cette jeune mère de famille islandaise sans histoires? Et pourquoi tant de sauvagerie?

Avec pour seul témoin une fillette de sept ans murée dans le silence et comme seul indice d'étranges suites de nombres écrites par l'assassin, la tâche de la police s'avère délicate. Mais les enquêteurs n'ont pas de temps à perdre : un monstre se promène dans les rues de Reykjavik, et il n'a pas fini de faire parler de lui.