LES BLOGUES
08/01/2018 09:00 EST | Actualisé 08/01/2018 11:05 EST

Deux autres bières... mais pas d'eux autres!

Les partisans du boycott Molson-Bell sur Facebook sont-ils des frustrés illuminés? Non.

Si les Nordiques arrivent, allez-vous boire de la Molson et acheter chez Bell pour les remercier? Non.
vencavolrab via Getty Images
Si les Nordiques arrivent, allez-vous boire de la Molson et acheter chez Bell pour les remercier? Non.

Mon premier employé, dans les années 90, faisait partie d'une secte. Un beau midi, on va manger ensemble au resto juste en face du bureau et on tombe sur deux autres membres de ce mouvement à la mode. Je mange mon quart de poulet poitrine et je les écoute parler.

« J'ai des nouvelles pour l'ambassade. Y'a beaucoup de problèmes avec la ville de Jérusalem pour l'achat du terrain », dit l'un deux.

Je m'étouffe avec mon poulet.

- « Mais de quelle ambassade parlez-vous? », demandais-je.

–« L'ambassade pour les extra-terrestres. Quand elle sera construite – et seulement là- ils viendront nous visiter »

Je m'étouffe une deuxième fois.

Ils y croyaient dur comme fer, fin 1992. 25 ans plus tard, où est la fameuse ambassade? Après plusieurs refus d'Israël, c'est à l'ensemble des pays du monde que le mouvement se bute, se voyant refuser le projet à répétition.

Mais ont-ils essayé Québec? Ils auraient dû, car ici, on est bons pour construire des bâtiments qui n'accueilleront personne.

Y'a une nouvelle « secte » qui a vu le jour dans la Capitale nationale. Un mouvement qui boycotte les produits Molson et Bell, principaux partenaires du Canadien de Montréal. On soutient qu'on nous aurait menti, que la brasserie montréalaise et propriétaire du club ne serait pas du tout favorable à l'implantation d'un club de hockey à Québec.

Si les Nordiques arrivent, allez-vous boire de la Molson et acheter chez Bell pour les remercier? Non.

D'un point de vue détaché, c'est logique. Apple ferait-elle une place à Microsoft en lui facilitant le lancement et la vente d'un téléphone mobile? Vous me répondriez non. La même logique implacable s'applique au Québec. Bière, publicité de services de câble, téléphone, internet : voilà l'enjeu dans un minuscule marché de huit millions de personnes. Si les Nordiques arrivent, allez-vous boire de la Molson et acheter chez Bell pour les remercier? Non. Vous allez encourager Vidéotron et probablement Labatt, qui seront associés à votre club favori.

Le capitalisme ne fonctionne pas vraiment. Il est basé sur une belle valeur selon laquelle tous ont leur chance de rêver et d'agir en couleurs pour améliorer leur sort. Cependant, le libre marché comprend également la liberté d'empêcher les autres de rêver et de se réaliser. On a qu'à regarder Apple pour comprendre qu'à ses débuts, elle dénonçait le monopole de Microsoft. Ce dernier n'a aucune commune mesure avec l'hégémonie exercée par la pomme actuellement.

Car c'est là où ça fait mal. Continuer d'agiter le bâton et la carotte aux gens de Québec, car on ne veut pas qu'il y ait de plan B, que la ville se reprenne en mains, car un autre club d'une autre ligue impliquerait aussi une perte de revenus pour Montréal. Alors, comme un mari infidèle qui parle à sa maîtresse qu'il envisage de laisser sa femme, Montréal gagne du temps, a la chèvre et le chou et la pauvre maîtresse finira par ne vivre que d'espoir, dans une maison vide ou imaginaire, où est-ce qu'elle ne se réalisera au fond que dans ses rêves, la réalité lui laissant toujours un goût amer, gracieuseté d'un commis-voyageur rempli de promesses non tenues.

Je ne bois aucun produit Molson et je n'achète rien de Bell depuis bien avant ce mouvement.

Combien de temps Coca-Cola conserverait un employé qui ferait l'éloge de son concurrent? Une heure. Alors, les partisans du boycott Molson-Bell sur Facebook sont-ils des frustrés illuminés? Non. Ils réagissent comme n'importe quel consommateur qui se sent lésé et floué. Quand c'est le cas, on boude la marque, un point c'est tout. J'en fais autant. Je ne bois aucun produit Molson et je n'achète rien de Bell depuis bien avant ce mouvement.

Et au pire-aller, pourquoi ne pas accueillir les extra-terrestres au Centre Vidéotron en convertissant celui-ci en ambassade? L'immeuble a déjà la « shape » de toute façon...

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost