LES BLOGUES
07/04/2017 09:40 EDT | Actualisé 07/04/2017 09:40 EDT

Élever des enfants en santé, un déjeuner à la fois

Ce matin, un enfant d'âge scolaire sur cinq est à risque d'entrer à l'école le ventre vide. Ceci représente approximativement 1 million d'enfants. Ce genre de statistiques est inacceptable pour un pays comme le Canada.

Les Nations Unies ont proclamé ce jour du 7 avril 2017, la Journée mondiale de la santé. En ce jour, un seul pays membre du G8 et un seul des 34 pays membres de L'Organisation de coopération et de développement économiques (OECD) n'auront pas de programme national de nutrition scolaire. Ce type de programme permet aux étudiants de bénéficier d'un outil essentiel à une bonne santé et à l'atteinte de leur plein potentiel. Tous les pays des organisations susmentionnées ont mis en place un tel programme, sauf le Canada.

Nous n'avons aucune excuse: un programme national de nutrition scolaire est requis, et il est requis dès maintenant. Ce matin même, à nouveau, un enfant d'âge scolaire sur cinq est à risque d'entrer à l'école le ventre vide. Ceci représente approximativement 1 million d'enfants. Ce genre de statistiques est inacceptable pour un pays comme le Canada. En tant que leaders, nous avons la responsabilité de mettre le bien-être de nos enfants au cœur même de nos priorités, de nos décisions, de nos politiques...

Nous n'avons aucune excuse: un programme national de nutrition scolaire est requis, et il est requis dès maintenant.

Bon nombre d'études ont fourni les preuves irréfutables qu'un enfant qui a accès à un déjeuner nutritif à l'école voit une amélioration de ses aptitudes de résolution de conflits et de problèmes, de même qu'une meilleure présence et participation en classe, pour ne nommer que ces quelques bienfaits. La longue liste de tous les bénéfices reliés aux programmes de nutrition scolaire est réelle et bien documentée.

C'est pour toutes ces raisons et pour chaque enfant que le Club des petits déjeuners intervient depuis maintenant plus de 20 ans. Avec l'aide de milliers de bénévoles, de gens de la communauté et de partenaires corporatifs, nous offrons chaque matin à déjeuner à 165 000 enfants dans près de 1 500 écoles à travers le Canada. En fournissant un petit déjeuner nutritif dans un environnement positif et sécuritaire, Le Club contribue non seulement à l'épanouissement de l'enfant qui peut manger à sa faim, mais également à celui des autres élèves, des professeurs et des familles. Imaginez comment nos communautés seraient plus fortes, plus en santé et plus dynamiques si tous les enfants avaient accès à un déjeuner à l'école, chaque matin.

Bien que je sois fier du chemin que le Club a parcouru et du travail que nous accomplissons chaque jour, il n'en demeure pas moins que je suis également très préoccupé par le nombre d'enfants qui n'ont pas accès à un petit déjeuner nutritif. Ces enfants débutent leur journée en ayant faim, pour une foule de raisons qui sont beaucoup plus variées que l'on pourrait penser. C'est notre devoir en tant que Canadiens de les maintenir au cœur de nos priorités et de leur démontrer qu'ils ont droit, eux aussi, à une chance égale de réussite.

Notre travail est loin d'être terminé. Ce n'est que lorsque nous agirons collectivement et que nous mettrons la santé de nos enfants au cœur de nos décisions que l'impact positif de nos gestes pourra se répercuter bien au-delà des murs des écoles pour atteindre toutes les communautés de notre beau pays, d'un océan à l'autre. #WorldHealthDay2017

LIRE AUSSI:

» Voici le montant qu'une mère au foyer devrait recevoir pour une année de travail

» Sophie Grégoire-Trudeau partage sur Facebook un beau moment en famille

» Le Congrès s'attaque au financement de Planned Parenthood

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST