LES BLOGUES
03/05/2015 08:50 EDT | Actualisé 03/05/2016 05:12 EDT

Musicobio: racontez votre vie en musique!

L'historienne Marie-Lyse Paquin tente actuellement de créer une plate-forme de mémoire musicale appelée «Musicobio».

J'ai publié de nombreux billets sur mon blogue personnel concernant la mémoire d'entreprise™. Comment faire en ces temps de départs massifs à la retraite pour conserver l'expertise et l'intelligence collective et ainsi conserver sa compétitivité. Aujourd'hui, j'aimerais profiter de ce billet pour mettre en valeur une autre initiative de conservation de la mémoire qui, cependant, ne concerne pas directement l'entreprise, mais nous tous, ce qui nous rapproche tout de même du concept de «LifeLogs» ou Carnets de vie, mis de l'avant par Gordon Bell.

Cette initiative, on la doit à l'historienne Marie-Lyse Paquin (Voir la vidéo ci-haut) qui tente actuellement de créer une plate-forme de mémoire musicale appelée «Musicobio». Et pour financer cette initiative il y a habituellement les démarches de financement des compagnies en démarrage qui cherchent les investisseurs providentiels mais en attendant qu'ils matérialisent leur participation, pourquoi ne pas VOUS demander de participer à sa naissance par le biais, d'une campagne de socio-financement sur Kikstarter ?

Mais pourquoi donc la mémoire musicale ??? Voici la réponse de Marie-Lyse: «La musique nous accompagne toute notre vie. Certaines mélodies activent nos cordes sensibles, d'autres s'inscrivent dans un moment de nos vies et nous y replongent dès les premières notes.»

Et elle poursuit: «Et si nous pouvions garder cette mémoire musicale et la partager comme des trames sonores de nos vies ? Mon père était un mélomane éclectique. Lorsque j'ai hérité de sa vaste collection de musique, j'aurais voulu savoir ce qu'il a vécu sur les chansons les plus mémorables de sa vie. Est-ce que les chansons d'Elvis lui rappelaient des moments de son adolescence comme le son de Duran Duran me ramène à 13 ans ? Quelle chanson jouait quand il a demandé à ma mère de danser pendant leur premier rendez-vous?»

Un outil pour documenter les moments musicaux

Depuis, le projet Musicobio a fait du chemin, d'un start-up week-end qui lui a permis de travailler avec une équipe du tonnerre à quelques rencontres éclairantes à Montréal et à San Francisco, son équipe est maintenant prête à créer une première version de l'application Web qui sera étroitement liée aux profils Facebook. L'outil permettra de documenter des souvenirs musicaux en associant des textes, des photos ou des vidéos à des chansons sur une ligne du temps personnelle. Libre à vous, ensuite, de partager vos moments musicaux sur les médias sociaux ou les garder privés dans votre musicobio.

Et comme le mentionne encore Marie-Lyse: « la musique rapproche les gens, les utilisateurs pourront partager leurs moments musicaux sur les médias sociaux, découvrir des gens qui aiment les mêmes chansons qu'eux et construire des histoires musicales collectives». Donc, OK pour la ligne de temps musicale,  les échanges et partages entre amis et possiblement la création de petits groupes ou communautés d'intérêt. Mais selon Marie-Lyse, ce n'est qu'un début...

«Les prochaines versions de Musicobio incluront l'enregistrement de la voix, des suggestions de chansons par genres et par périodes, des pages de groupes, des livres électroniques et des services premium».

Conserver la mémoire à long terme dans un monde éphémère

Il paraît que j'ai une mémoire musicale parfois étonnante. Je partage aussi bien les samedis soirs sur Facebook et d'autres fois sur de simples statuts qui instantanément me font cliquer sur un titre de chanson. Ou encore dans des circonstances exceptionnelles comme lors du 40e anniversaire du «Woodstock Music & Art Fair» en août 2009, alors que j'ai tweeté toutes les chansons des trois jours dans l'ordre et dans le temps. Pas facile de retrouver cela dans mes quelque 20 000 tweets... Il y a bien des «tounes» que j'aimerais retrouver et associer à des moments, à des histoires à des personnes. En tant que diplômée en histoire, le but ultime de Marie-Lyse est de créer des outils pour documenter des moments importants de nos vies sur le long terme au-delà de l'instantanéité et du caractère éphémère des réseaux sociaux.

Je parle souvent de mémoire et de pérennité, ce qui n'est pas commun dans le milieu des start-ups en technologie. Tout est axé sur le court terme et les stratégies de sortie pour vendre le plus rapidement possible au plus offrant. Le but de Musicobio est autre: «Pour créer un outil Web et mobile qui sera encore en ligne dans plusieurs années, il faut que les utilisateurs se l'approprient et participent étroitement à son développement». Pensez notamment au travail titanesque réalisé par la communauté de Wikipédia ou la vaste bibliothèque d'archives du Web, The Internet Archive, deux organismes qui ont une vocation de mémoire à long terme.

C'est pourquoi Marie-Lyse et son groupe commencent par demander l'aide et l'avis de la grande communauté active sur les réseaux sociaux autrement dit: NOUS  pour démarrer Musicobio. Et je laisse à Marie-Lyse, le soin de conclure: «Que le projet se transforme en coopérative de co-création, en organisme à but non lucratif ou en produit financé par l'entreprise privée, son but restera toujours de conserver votre mémoire musicale et celles de vos proches à long terme».

Adresse de la campagne Kickstarter : http://bitly.com/musicobio

Retrouvez-les aussi sur :

Facebook : https://www.facebook.com/musicobio

Twitter : @musicobio

Site Web : musicobio.com

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 6 sorties d'albums québécois à surveiller en mars 2015 Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter