LES BLOGUES
15/08/2015 09:05 EDT | Actualisé 13/08/2016 05:12 EDT

Un tout petit goût amer

Partir d'un pays est déjà difficile, reconstruire une famille et une vie tout autant. Si en plus on vient pour changer, conquérir et posséder au nom de l'Islam en traitant les infidèles comme des porcs, pas sûr que la coexistence se fera paisiblement.

En février 2013, j'avais eu l'audace d'écrire un billet intitulé « Mon expérience déroutante avec l'Islam ». Beaucoup de « bien-pensants » s'étaient insurgés, me traitant en mots à peine voilés de raciste, de xénophobe, d'hypocrite et j'en passe. Pourtant, je n'avais exprimé qu'une seule chose : « Pourquoi lorsque que vous mentez, devez-vous obligatoirement y mêler votre Dieu! »

Depuis ce temps, n'étant plus policier depuis belle lurette, j'ai en tant que quidam gardé cette faculté de scruter autour de moi les agissements, les mimiques, les paroles des gens qui occasionnellement m'entourent. Cette fois, je vais encore choquer des gens, mais bon.

Dans la même semaine, au même endroit, j'ai eu droit à des réactions plus que négatives.

Nous sommes dans un grand centre d'achat de ville Lasalle. Il y a une petite foule devant les restos et une dame voilée prend, disons, beaucoup de place avec ses deux enfants gouailleurs. Je décide de la contourner, mais elle recule brusquement, puis s'écarte en me toisant comme si j'étais un tas de merde dans lequel elle venait de marcher. Le pire : étant de la vieille école, je me confonds en excuses. Bien oui, nous avons été élevés comme ça. Rien n'y fait, je ne suis pas digne d'un regard poli.

Le lendemain, j'accompagne mon épouse au même centre. À la sortie, une femme portant la burka attend sur un des bancs à l'extérieur du complexe. Un homme dans la soixantaine habillé léger, lui..., se met à crier après elle, Je lance un : « Ho, ça suffit ». L'homme me jette un regard noir, ramasse la jeune femme et la traine vers l'intérieur. Un citoyen « lambda » aurait été poursuivi pour violence conjugale ou violence sur une personne.

Maintenant, est-il normal que cinq femmes voilées marchent de front dans ce même centre d'achat et forcent les gens à céder le passage? Encore une fois, les gens trop polis le font.

Est-il normal d'avoir un visage complètement fermé, non pas voilé, mais fermé et l'œil mauvais. Vous savez, l'air de dire « Ne viens pas m'embêter ». J'ai aussi eu droit à ce traitement dans le métro. Je sais bien que personne n'a à se sauter dans les bras, ce n'est pas la fête au village. Mais sans un sourire débordant, pourquoi ne pas tout simplement avoir un air avenant? Je ne crois pas que la majorité des hommes vont s'élancer pour agresser sexuellement une femme portant le voile, tout en esquissant un tout petit sourire.

Je n'ai strictement rien contre les religions. Des témoins de Jéhovah viennent régulièrement frapper à ma porte et je n'ai pas peur qu'ils me forcent à devenir comme eux. Ces gens ont une chose en commun, ils sourient.

J'ai parmi mes connaissances des musulmans, ils sont pratiquants et très avenants. Ils sont arrivés ici avec l'idée qu'ils n'allaient pas changer la religion de tous les infidèles. Eux aussi trouvent déplorable cette nouvelle façon de faire. Partir d'un pays est déjà difficile, reconstruire une famille et une vie tout autant. Si en plus on vient pour changer, conquérir et posséder au nom de l'Islam en traitant les infidèles comme des porcs, pas sûr que la coexistence se fera paisiblement.

La xénophobie que nous condamnons n'est peut-être pas toujours exercée par les natifs et les terres d'accueil. Être gentils oui, mais pas crétins.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo De quelles religions sont les Québécois? Voyez les images