LES BLOGUES
02/09/2016 10:25 EDT | Actualisé 02/09/2016 10:25 EDT

Sonner l'alarme

Je serai sûrement vilipendé par les bien-pensants, mais je me lance. Pourquoi les sonneurs d'alarme sont-ils vus comme des pessimistes, un peu stupides, et des « -phobes » de toutes sortes. De toutes les générations, dans toutes les sociétés, les sonneurs d'alarme ont toujours été, au mieux, tassés, au pire ridiculisés et même écrasés.

Je serai sûrement vilipendé par les bien-pensants, mais je me lance.

Pourquoi les sonneurs d'alarme sont-ils vus comme des pessimistes, un peu stupides, et des « -phobes » de toutes sortes. De toutes les générations, dans toutes les sociétés, les sonneurs d'alarme ont toujours été, au mieux, tassés, au pire ridiculisés et même écrasés.

Dans les années 80, j'avais dans un quotidien du matin lancé un cri d'alarme concernant les gangs de rues. Mes patrons avaient immédiatement enterré mes propos, rassurant les bonnes gens à coups de: « Soyez sans crainte, nous en sommes loin ». Pourtant, mon groupe venait quand même de ramasser plus d'une vingtaine de jeunes délinquants qui deviendraient, en moins de deux ans, le noyau dur d'une bande de plus de 140 membres. Un gang travaillant encore aujourd'hui. Malgré les dires de la direction du SPVM à l'époque, les gangs sont désormais hors contrôle et nous sommes devant un fait accompli. Quand des commandants décident de ne pas riposter au saccage d'un poste de police, on se sent petit.

Pourquoi parler de ça? Nous sommes confrontés à une autre situation, que des bien-pensants, au nom de la « Charte », nous passent au travers de la gorge. Je parle ici d'attitudes contraires à nos valeurs. Traitez-moi de xénophobe si vous le voulez, mais je tire la sonnette d'alarme et je l'assume.

Je suis fatigué de voir des femmes de plus en plus voilées, parader en grappes de raisins, nous forçant à nous écarter dans certains centres d'achat. Fatigué d'apprendre que dans nos piscines, il y a des heures de baignade pour des femmes musulmanes qui ne peuvent être vues par nos yeux impurs. Fatigué de voir tous ces produits halals, alors que moins de 1 % de notre population est musulmane. Maintenant, le burkini, ce costume de bain pire que ceux que portaient nos arrières grands-mères, est devenu normal et présentable. Bien oui, la « Charte » le permet. Ayant peur du chaos, la France vient de décider que le burkini était tout à fait défendable. Il ne reste qu'à appliquer la charia. Tous les jours, les intégristes poussent le bouchon un peu plus loin. C'est la façon de faire de tous les conquérants. L'histoire est remplie de ces méthodes tordues et personne ne semble capable de le comprendre.

Vous me trouvez pessimiste? Qui d'entre vous aurait dit, il y a moins de dix ans, que nous aurions ces discussions? Oui, une petite victoire ici, une autre là, encore un pas, un petit pas. Des imams prônant la violence, nous traitant d'infidèles, exigeants de plus en plus de droits « pour eux »; s'il fallait les écouter, nous n'en aurions plus. Que dire des jeunes recrutés par des islamistes purs et durs? On nous a demandé, au nom de la tolérance, de changer l'arbre de Noël pour celui des festivités, oubliée aussi la crèche. Les commerçants vénaux ont eux-mêmes cessé de mentionner Noël - « Joyeuses célébrations » - puis caché le sapin au nom d'une fausse laïcité, tout en acceptant le port ostentatoire de la burka, signe religieux s'il en est. Peut-on être plus crêpe que ça.

Quand des imams vous disent qu'il est normal de marier une jeune fille de 12 ans, qu'une femme seule dans la rue peut être violée. Quand au Canada, un homme qui a deux femmes est un crime et qu'on vous dit : « Elle, c'est mon ex-femme, elle vit chez moi avec la nouvelle et tous mes enfants ». Faut être con pas à peu près pour avaler ça.

Des imams nous traitent de mécréants, d'infidèles, de moins que rien, de racistes; ils jugent notre civilisation décadente et qu'elle doit être assimilée ou détruite. Qui d'entre nous peut trouver ça normal? Croyez-vous que le nouvel islam est apparu un matin comme une fleur qui pousse? Il a fallu de la patience et de la détermination, petite victoire par petite victoire, et beaucoup de complaisance de la part des bien -- pensants.

Notre façon de voir le multiculturalisme est tordue et débilitante. Nous avons maintenant le devoir de nous adapter aux mœurs des arrivants, même si elles sont diamétralement opposées aux nôtres. J'aurais naïvement cru le contraire.

Nos deux premiers ministres sont-ils sourds, aveugles, ignorants ou courent-ils tout simplement après des votes?

Une partie de la population a mis au ban de notre société aseptisée Mmes Benhabib, Houda-Pepin et Ben Youssef, car à cause de leur pensée contraire à la « Charte », elles sont devenues toutes trois porteuses du syndrome xénophobe qui caractérise les Québécois de souche.

Nos deux premiers ministres se glorifient de l'ouverture d'esprit de l'ensemble de la population. Sont-ils sourds, aveugles, ignorants ou courent-ils tout simplement après des votes?

Y a-t-il quelqu'un qui regarde comment se passe l'intégration en Europe? Se souvient-on de Charlie, du Bataclan, de Nice? Comment, au Moyen-Orient, des peuples entiers ont laissé tomber le modernisme pour ce « bond en avant » vers le Moyen âge. Lapidations, décapitations, fouets, tortures, meurtres d'homosexuels, viols de femmes seules. Que des Algériens, des Égyptiens, des Marocains, des Irakiens, des Iraniens, des Afghans, des Tatars, des Ouzbeks, des Tunisiens et même des Turcs désirent vivre avec leurs lois coraniques chez eux, ça ne me regarde pas. Mais que parce que des illuminés ont décidé que la terre deviendrait musulmane, je n'ai pas à subir ici leurs défis et élucubrations.

Pourquoi, dès son arrivée à Montréal, un homme demande aux femmes qui l'entourent de s'habiller convenablement, c'est-à-dire comme il le conçoit. Ne comprend-il pas qu'il s'est trompé de pays?

Nous avons déjà les témoins de Jehova, les Hare Krishna, les Raeliens et quelques porteurs de schtreimel qui, il faut le dire, ne nous stressent pas trop. Alors, chers arrivants de ces contrées lointaines, vous qui fuyez, semble-t-il, ces pays brimant vos droits, pourquoi voulez-vous nous imposer à tout prix vos valeurs. Il y a ici, des gens du Moyen-Orient qui ont peur. Des gens qui, de peur du jugement des bien-pensants, n'osent pas élever la voix. Pendant des années, les Juifs d'Europe croyaient qu'en cédant du terrain, ils calmeraient les loups. Ils l'ont cru même en allant aux douches.

Malheureusement, nous sommes tellement peu prévoyants que nous apportons avec plaisir la corde qui nous pendra.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images