LES BLOGUES
13/03/2018 14:07 EDT | Actualisé 13/03/2018 15:14 EDT

San Francisco : séjour à prix modique dans l’une des villes les plus chères des États-Unis

Voici comment y trouver compte sans avoir à débourser une petite fortune.

Alamy

Il y a quelque chose de grisant dans l'air salin de San Francisco. Son charme est notoire, avec ses quartiers métissés qui font le bonheur des épicuriens. Si chaque rue (ou presque) est jugée pittoresque, ponctuée de collines et coquettes maisons Victoriennes, il est donc logique que le coût de la vie suive en conséquence. Le prix médian d'un appartement ici est 62% plus élevé qu'ailleurs aux É.-U. Cette fois, j'allais y passer quelques jours solo et j'étais un peu craintive. Un « bon » repas est-il aussi exorbitant qu'à New York? Comment allais-je me déplacer? Les amateurs de design, d' « eateries » en vogue et de galeries d'art comme moi y trouveraient-ils leur compte sans avoir à débourser une petite fortune?

Bon à savoir

On a beau être en Californie, reste que le temps est résolument frisquet dans la baie de San Francisco! Une brise souffle sur la citée en permanence, donc on mise à avoir sur soi en permanence une écharpe et un blouson. La ville est généreusement desservie par un réseau de bus MUNI et un métro sur rails ainsi que des tramways historiques. Je me suis déplacée en Lyft de temps à autre, car l'application permet de réduire le prix d'une course de moitié, grâce au covoiturage!

Mission District déborde de murales et graffitis spectaculaires et abrite une panoplie d'établissement plébiscité par les types créatifs et hipsters. On y déambule en leggings, survêtements et baskets. Certains des meilleurs restos et cafés y ont pignon sur rue, les loyers étant légèrement moins prohibitifs. C'est donc un lieu de prédilection pour tout voyageur ayant à l'œil ses dépenses, autant au niveau activités que boustifaille.

Tuyaux sorties

Si l'on prévoit faire la tournée des principales attractions (visite des cellules de la célébrissime prison Alcatraz, tramways, le grandiose San Francisco Museum of Modern Art, etc.) et emprunter le transport en commun, vaut mieux se procurer la cityPASS. Le livret, qu'on peut se procurer sur place ou via le site Costco.ca, donne accès au réseau de transport illimité durant 3 jours ainsi qu'à plusieurs laissez-passer.

Tout le monde sait à quel point les locaux ont la conscience verte et l'esprit novateur. Si vous n'avez jamais fait de Segway auparavant, le jeu en vaut résolument la chandelle! Electric Tour Company offre une alternative très amusante et verte de surcroît, et permet de découvrir quelques trésors d'architecture et attractions dignes de mention, au détour de dédales aboutissant sur des ruelles bucoliques. Ma recommandation : la visite guidée de nuit de Chinatown ou encore celle du port. Idéal pour tous ceux ayant déjà visité « La Citée près de la Baie » ou comme activité en famille. Les premières minutes sont plutôt déstabilisantes, mais en moins d'un quart d'heure on est rendu 100% accro! Courte formation, casque protecteur fournis et des passants qui vous applaudissent et qui s'emballent en vous croisant. Extra!

The Aquarium of the Bay au Pier 39 (quai 39) offre une incursion entre mer et terre- indétrônable comme activité à San Francisco. Journées spéciales à tarif réduit et longs tunnels cristallins pour une immersion nautique stupéfiante! Avec ses requins et raies qui nagent avec grâce et qui nous entourent, l'aquarium est une activité que je ne n'oublierai pas de sitôt!

Christine Elizabeth Laprade

Il s'agit de votre toute première visite? Question d'apprécier les différents charmes et volumes de la belle, il est crucial de la parcourir de A à Z dès son arrivée afin de s'y repérer plus aisément. Big Bus, les fameux autocars à ciel ouvert présents notamment à New York, Dubai et Las Vegas, permettent de faire le tour de 20 points d'intérêts (dont le Golden Gate bridge) en deux heures et demie top chrono, tout en laissant les chalands monter puis descendre au gré de leurs envies. On sauve davantage en se procurant les billets en ligne directement sur leur site. Idéal pour se repérer et prendre le pouls de la cité en un temps record et double par le fait même comme moyen de transport.

Poser ses valises

Selon Bloomberg, le prix moyen d'une chambre 3 étoiles à San Francisco se défile assurément au-delà des trois cents dollars la nuitée. Ceux qui souhaitent s'en tenir à un budget restreint devront équilibrer leurs dépenses en mettant de côté les grandes tables en vogue au profit des marchés fermiers, bouis-bouis métissés ou la savoureuse bouffe de rue locale, par exemple.

Union Square constitue un haut lieu commercial avec magnifiques ses rues marchandes qui jouxtent la plaza et sa panoplie d'attractions touristiques. C'est d'ailleurs là où plusieurs établissements opulents et hôtels boutique branchés ont choisi d'élire domicile. Pour demeurer au cœur de l'action et éviter les fâcheux murs en carton-pâte (merci, témoignages glanés sur TripAdvisor!), jouir d'un minimum de services (restaurant au rez-de-chaussée, internet haute vitesse, petit-déj gratuit, piscine, gym, etc.) il faut compter environ 220$ pour un 4 étoiles.

Le plus populaire selon Trip Advisor est le Hilton San Francisco Union Square - le plus vaste gîte de la ville. J'ai été surprise de voir à quel point le gigantissime complexe hôtelier est joli (après tout, la compétition est forte dans cette ville) et affiche un rapport qualité-prix intéressant. Internet, marché au rez-de-chaussée, brasserie, lounge, café, etc. On le méprend facilement pour un 5 étoiles, et en effectuant sa réservation sur le web on peut s'en tirer pour environ 150$ la nuitée- une aubaine à San Francisco. Ceux qui préfèrent sortir des sentiers battus et omettre les grandes bannières de leur itinéraire opteront pour un pittoresque Inn victorien de Union Square datant du siècle dernier – ou oublie les quartiers opulents tels que Pacific Heights, carrément hors de prix. Il faut faire gaffe, car ces convoitées chambres d'hôtes sont réservées des moins à l'avance et sont légèrement plus dispendieuses.

Se sustenter à bas prix

Pour s'en tirer à bon compte dans le berceau de la révolution culinaire (mille mercis, Alice Waters!) et le haut temple de la gastronomie américaine saine, il vaut mieux se tourner vers les nombreux étals et cantines Mexicaines de l'iconique Mission District, un quartier vibrant et coloré, ou encore flâner au Ferry Plaza Farmers Market pour ensuite déguster son butin à l'un des parcs riverains attenants, où se prélassent les lions de mer... Sinon, chaque jeudi, le colossal marché – l'un des plus prestigieux du pays de par la qualité de ses produits- accueille de nombreuses démonstrations et stations culinaires. Les arômes de pizzas artisanales, grillades sur charbon de bois et de tortillas fait minute sont enivrantes... Super découvertes culinaires.

Christine Elizabeth Laprade

Pour un verre de bulles* et déguster des huîtres, crabe ou une chaudrée de palourdes au bord de l'eau: The Grotto, une réelle institution à San Francisco – et de loin la plus belle vue sur le port. Urban Tavern à Union Square : un gastropub et une carte des vins faisant la belle part à une cinquantaine de crus régionaux. Présentation soignée et arrivages de marché. Gracias Madre est toujours bondé et séduit même les carnivores par ses plats organiques et végétaliens de la plus haute qualité. Bi-Rite Creamery est l'institution la plus populaire sur Yelp et pour cause : ses glaces organiques sont riches à souhait et ne contiennent que 6 ingrédients. Capo's Chicago Pizza : banquettes en cuir rouge capitonnées, murs de brique, pizzas et fine cuisine italienne à prix hyper accessible. Recommandé par le guide Zagat.

Envie de prendre un verre dans le haut temple de la branchitude datant de la prohibition? Alors on file tout droit vers le Redwood Room, qui a investi l'éblouissant hôtel boutique Clift, conçu par l'architecte Philip Starck. Ambiance feutrée en début de soirée, puis exaltée, lorsque les noctambules envahissent le plancher. La beauté des lieux (canapés en velours écarlate, boiseries, lumière tamisée) en font un incontournable selon les critiques ainsi que l'un des meilleurs clubs au monde. Idéal pour observer le ballet des « people » bien vêtus et y déguster un excellent cru de Sonoma County.

Razia shopping

Pour des fringues ou objets chinés à prix accessible il faut file tout droit, direction Mission District. Comme le loyer y est encore raisonnablement abordable, la rue Valencia, plus particulièrement, regorge de friperies branchées et autres adresses incontournables. Ma préférée : Everlane, qui vient tout juste de s'y établir. Les locaux ne jurent que par son offre éthique et basiques à mini prix. Isalis fait sensation avec son décor 100% Pinterest et ses labels exclusifs.

*Gloria Ferrer est une valeur sûre, note la sommelière Véronique Rivest. La respectée maison est originaire de la vallée de Sonoma et propose quelques bruts à prix fort ravissant- j'en suis tombée éperdument dingue! Une vingtaine de dollars la bouteille.

Voici des adresses incontournables à San Francisco

Ce qu'il ne faut pas rater à San Francisco

À VOIR AUSSI

​​​​​​​