LES BLOGUES
17/05/2016 09:05 EDT | Actualisé 18/05/2017 05:12 EDT

Vers le diaconat des femmes?

L'emballement médiatique ne s'est pas fait attendre après la déclaration d'intention du pape de se pencher sur la question du diaconat des femmes.

L'emballement médiatique ne s'est pas fait attendre après la déclaration d'intention du pape de se pencher sur la question du diaconat des femmes.

Jeudi 12 mai, lors d'une audience avec des centaines de supérieures majeures venues du monde entier, le Pape répond à une question posée par l'une d'entre elles sur le diaconat féminin et la création d'une commission pour étudier la question.

Dans sa réponse, le Souverain Pontife rappelle d'abord l'existence de «diaconesses» dans les premiers temps de l'Église. Mais «quel était le rôle des femmes diacres en ces temps? Avaient-elles l'ordination ou non?», interroge-t-il. Le Concile de Chalcédoine (451) en parlait «mais c'est un peu obscur», admet le pontife argentin qui rappelle en outre qu'il existe quelques publications sur le diaconat dans l'Église, mais que là encore «ce n'est pas clair sur comment c'était» à l'époque.

«Je crois que je demanderai à la Congrégation pour la doctrine de la foi qu'elle me fasse un compte-rendu des études sur ce thème», a expliqué le Saint-Père avant d'ajouter qu'il aimerait «constituer une commission officielle qui puisse étudier la question [...] surtout en ce qui concerne les premiers temps de l'Église».

La déclaration a fait couler beaucoup d'encre et suscité diverses interprétations, certains voyant là une porte entrouverte vers le diaconat féminin, ou même l'ordination de femmes prêtres. Si bien que le Saint-Siège a dû mettre les choses au clair.

Sur Twitter, le substitut de la Secrétairerie d'État, Mgr Becciù, explique avoir reçu un appel du Pape, surpris par cet emballement. En effet le Saint-Père envisage la création d'une commission pour étudier la question, mais «ne tirons pas de conclusions», écrit-il dans un tweet.

Dans des propos rapportés par Radio Vatican, le porte-parole du Saint-Siège a été on ne peut plus clair en soulignant que le Souverain Pontife «n'a jamais dit qu'il avait l'intention d'approuver l'ordination diaconale des femmes et certainement pas l'ordination de femmes prêtres. Au contraire, en ce qui concerne ce dernier point, il a clairement laissé entendre qu'il n'y pensait pas du tout».

Le diaconat des femmes est une question lancinante dans l'Église. En 1987, lors du Synode consacré à la place des laïcs dans l'Église et dans le monde, des évêques ont demandé la possibilité pour les femmes de devenir diacre.

Plus récemment, lors du Synode sur la famille en octobre 2015, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, estimait qu'il fallait «considérer sérieusement l'ordination de diaconesses parce que le diaconat, dans la tradition de l'Église, ne mène pas à la prêtrise, mais plutôt au ministère».

Les prédécesseurs du pape François ont longuement examiné cette proposition avant d'y répondre par la négative. Aujourd'hui le pape argentin poursuit cet examen. Pas de quoi s'emballer.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le pape à Lesbos Voyez les images