Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.
Les blogues

Premier contact Mazda CX-5 2017: si Amati avait vu le jour

Mon collègue Matt St-Pierre nous parle du nouveau Mazda CX-5 2017. Dévoilé au Salon de l'auto de Los Angeles en novembre dernier, le Mazda CX-5 arrive dans quelques semaines chez les concessionnaires Mazda canadiens.

---

Tout comme Toyota, Honda et Nissan, Mazda avait prévu de lancer une gamme de voitures de luxe au cours des années 80. Le plan fut mis de côté avant qu'un lancement officiel ait lieu. Depuis quelques années, cependant, Mazda propose un éventail de produits de plus en plus raffinés.

Les derniers nés de la famille Mazda, les Mazda3 et CX-9, se démarquent par leurs nouveaux tempéraments plus sophistiqués ainsi que par leurs habitacles soignés qui donnent parfois l'impression d'être façonnés à la main, surtout celui du Mazda CX-9. Le récent Mazda CX-5 2017 poursuit dans la même veine, et il m'est difficile de dénigrer un aspect en particulier, même si tout n'est pas parfait.

À vrai dire, l'élément le plus décevant du CX-5 2017 est l'affichage et le menu du système d'infodivertissement. Quoique l'audio a reçu des améliorations marquées, en particulier lorsque la radio Bose est intégrée, les graphiques et les menus datent de l'arrivée du modèle 2013. De plus, l'absence actuelle d'Apple CarPlay et d'Android Audio n'aide pas la cause. Par contre, les gens de Mazda Canada nous affirment que ces fonctions seront offertes dans un futur très rapproché.

Mais est-ce vraiment le seul défaut de ce véhicule? Lisez la suite.

La présence d'un moteur quatre cylindres de 2,0 litres s'explique par le fait qu'il permet à Mazda d'afficher un prix de départ de 22 995S. Le prix grimpe à 26 195$ si l'on opte pour le moteur optionnel, un quatre cylindres de 2,5 litres. Ce dernier est non seulement plus intéressant, mais il a subi quelques révisions dans le but d'améliorer son rendement. Le résultat est un tantinet plus de puissance avec 3 chevaux de plus pour un total de 187. Ce n'est pas énorme comme amélioration, c'est vrai, mais bon c'est mieux que rien.

La grande nouvelle est l'arrivée du moteur SkyActiv-D diesel prévu pour la fin de l'année. Voilà longtemps maintenant que Mazda annonce un moteur diesel, et si d'autres constructeurs n'annoncent rien d'ici son arrivée, le Mazda CX-5 sera le seul à offrir ce type de motorisation plus économique dans son créneau. En contrepartie, la réputation des moteurs au diesel n'est pas très envieuse à l'heure actuelle pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le rendement ou Mazda. La traction intégrale i-Activ AWD est offerte en option au coût de 2 000 $.

Mazda affirme que le CX-5 2017 est entièrement renouvelé, mais ce n'est pas exactement le cas. Par contre, à le conduire, l'impression qu'il donne est d'un véhicule qui a subi une cure de jeunesse plus considérable. La plateforme est inchangée du dernier modèle ce qui veut dire que la majorité des éléments mécaniques sont identiques. En fait, seuls les amortisseurs avant sont nouveaux, mais n'affectent en rien le comportement routier déjà exemplaire du CX-5.

Dans le segment des VUS compacts, le CX-5 s'est toujours démarqué avec son dynamisme et son agrément de conduite. La direction remaniée est précise et dispose d'une assistance parfaitement calibrée. Au niveau du comportement global, il n'y a pas beaucoup de changement entre cette nouvelle génération et le CX-5 précédent, et le VUS de Mazda sera toujours en mesure de plaire aux acheteurs qui recherchent un peu plus de sportivité dans leur prochain véhicule utilitaire. C'est encore plus vrai avec l'ajout d'une technologie exclusive à Mazda.

Il s'agit du système G-Vectoring Control qui bonifie d'un cran la tenue de route du CX-5. Aussi offert sur la Mazda3, il manipule le couple du moteur envoyé aux roues afin de mieux contrôler le transfert des masses et améliorer le confort des occupants, tout en améliorant la stabilité du véhicule. Le résultat est réel et le boulot des capteurs est imperceptible.

La transmission automatique à 6 rapports a également été revue et son rendement se traduit par une impression que le moteur est plus puissant avec des accélérations et des dépassements qui semblent légèrement plus aisés qu'avec l'ancienne génération.

Ces petites améliorations se jumèlent à une carrosserie maintenant plus mature et distincte. L'on remarque la calandre plus imposante en premier qui rappelle celle du nouveau CX-9 avec sa prestance et ses dimensions augmentées. Les modifications esthétiques apportées au nouveau CX-5 ne réinventent pas le style du véhicule, mais la nouvelle génération a une allure plus élégante tout en le différenciant suffisamment du modèle précédent.

C'est le même constat à l'intérieur du CX-5. La nouvelle planche de bord est épurée tout en demeurant fonctionnelle. Les commandes importantes sont facilement accessibles pour le conducteur. La position de conduite est facile à ajuster et le nouvel affichage à tête haute offert en option est efficace.

Les places assises sont confortables et maintenant que le dossier arrière est rabattable, les plus longs voyages risquent de mieux s'endurer. Le coffre demeure logeable et est maintenant doté d'un plancher plat aidant au chargement des objets plus imposants.

Je disais plutôt que les produits de Mazda s'étaient beaucoup raffinés au cours des dernières années. Cette réalité est évidente sur la route derrière le volant du CX-5. L'habitacle est très silencieux grâce à l'ajout de plusieurs éléments visant à améliorer l'insonorisation. Oui, le Mazda CX-5 2017 est plus dynamique et agréable à conduire que la majorité des VUS compacts, mais il est maintenant beaucoup plus confortable et silencieux aussi. Mazda n'a peut-être pas de marque de luxe dans son giron, mais avec des modèles comme le CX-5, ce n'est pas si nécessaire.

Le nouveau CX-5 2017 de Mazda arrive chez les concessionnaires vers la fin du mois de mars.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.