LES BLOGUES
24/07/2018 10:40 EDT | Actualisé 24/07/2018 10:41 EDT

La Lexus ES 2019 est-elle la nouvelle identité de Lexus?

Cette nouvelle berline n'est pas le début d'une nouvelle ère chez Lexus, c'est plutôt une confirmation qu'un changement fondamental est en cours de réalisation chez le manufacturier japonais.

LuxuryCarMagazine.com

Jusqu'à l'arrivée de la septième génération du modèle le mois dernier, la Lexus ES était sans aucun doute l'une des voitures les plus plates à conduire de l'industrie. Certainement luxueuse, confortable et très bien construite, ses performances étaient par contre paresseuses et sa tenue de route n'avait absolument rien de dynamique.

C'était une voiture destinée à une clientèle plus âgée et beaucoup plus intéressée par le silence de roulement que la conduite sportive. Lexus et sa gamme dans son ensemble ont toujours attiré ce type de clientèle, en fait, et la ES était en quelque sorte le porte-étendard de la personnalité douce et raffinée des modèles de la marque.

On n'achète pas une Lexus pour s'amuser au volant. On achète une Lexus parce qu'on veut pouvoir relaxer en conduisant et parce qu'on apprécie la fiabilité à toute épreuve qui caractérise les modèles du constructeur.

Personnellement, je n'aurais aucune hésitation à recommander une Lexus à ma mère qui se fout du nombre de rapports sur la boîte de vitesse. Elle recherche plutôt une voiture simple et fiable qui ne la laissera jamais tomber et qui est aussi silencieuse.

Mes amis dans la jeune trentaine, par contre, je les pousse plus vers les constructeurs allemands qui offrent un peu plus de sensations derrière le volant. Mais voilà que de plus en plus, je dois revoir mon opinion des produits Lexus.

La nouvelle Lexus ES est la preuve la plus convaincante du vent de renouveau qui souffle chez Lexus.

Je ne peux plus vraiment la proposer à ma mère, mais j'ai quelques amis amateurs de BMW et de Audi qui seraient agréablement surpris. Cette nouvelle berline n'est pas le début d'une nouvelle ère chez Lexus, c'est plutôt une confirmation qu'un changement fondamental est en cours de réalisation chez le manufacturier japonais.

Une voiture beaucoup plus sportive

Les signes étaient là depuis longtemps. La berline compacte Lexus IS, la Lexus RC, la diabolique RC F... même le VUS RX était beaucoup plus posé et stable dans les courbes.

Du côté de Toyota, propriétaire de Lexus, on nous parle de la position de conduite dans la Toyota Camry et on traine les journalistes sur une piste pour essayer le VUS C-HR.

Il semble que le géant japonais était réellement tanné qu'on dise que ses modèles ne sont pas amusants à conduire.

LuxuryCarMagazine.com

La nouvelle Lexus ES 2019 est construite sur une plateforme moderne qui mène à une position de conduite plus basse en plus de créer plus d'espace à l'intérieur. Les lignes de la voiture sont beaucoup plus agressives et musclées. Sans dire que la ES fera tourner les têtes, elle est loin d'être aussi anonyme que par le passé.

Un nouveau modèle F-Sport inclut une suspension adaptative qui cherche à offrir un équilibre parfait entre tenue de route et confort... et elle passe très près d'accomplir son objectif. La ES de nouvelle génération est beaucoup plus aiguisée et son comportement sur une route sinueuse surprend. Différents modes de conduite sont possibles, dont deux modes plus sportifs qui resserrent l'ensemble des composantes mécaniques de la voiture.

À chaque virage j'étais surpris de constater à quel point la nouvelle ES était solide. Je me répète, l'ancienne ES n'avait pas de défauts flagrants, mais jamais je n'aurais choisi cette auto pour aller m'amuser sur un parcours tortueux.

La nouvelle ES n'est pas encore aussi directe et agile qu'une BMW Série 3, mais elle n'est pas loin.

Un moteur V6 de 3,5 litres développant 302 chevaux et 267 lb-pi de couple s'occupe de propulser la voiture. Avec 34 chevaux et 19 lb-pi de couple de plus que l'ancienne ES, la nouvelle génération est plus performante que le modèle qu'elle remplace en plus d'être plus sportive.

Un moteur hybride sera aussi offert dans la Lexus ES 300h et promet une consommation moyenne de 5,3 litres aux 100 kilomètres environ avec 215 chevaux sous le pied droit.

LuxuryCarMagazine.com

Le problème

J'ai beaucoup aimé l'expérience de conduite que procure la nouvelle Lexus ES 2019, mais cela pourrait s'avérer un problème pour Lexus. Pourquoi? Simplement parce que je ne suis pas la clientèle ciblée par ce modèle.

En réalité, ceux et celles qui aimeront la nouvelle personnalité de la berline intermédiaire du constructeur japonais ne penseront jamais à aller l'essayer en concession. Ceux et celles qui songent à la ES seront peut-être déçus de retrouver une voiture désormais beaucoup plus axée sur la sportivité.

Lexus a donc du travail à faire côté marketing pour faire connaitre la nouvelle identité de la gamme ES. Ce qui est certain, c'est que nous n'avons plus les Lexus d'avant.

À LIRE AUSSI:

» Les politiques du président Trump compliquent la vie à Volvo
» S'évader entre fleuve et montagne avec Le Festif!
» Personne ne décidera pour moi

À VOIR AUSSI: