LES BLOGUES
12/06/2017 08:03 EDT | Actualisé 13/06/2017 05:38 EDT

De la F1 à la route: l'Infiniti Project Black S présentée à Montréal

Infiniti a profité des festivités entourant le Grand Prix du Canada à Montréal pour présenter en première au Canada l'Infiniti Q60 Project Black S, un concept de voiture haute performance à motorisation hybride dévoilée pour la première fois au Salon International de l'auto de Genève en mars dernier. Développée conjointement avec Renault Sport, la Q60 Project Black S fait appel à des technologies de pointe issues directement du partenariat entre Infiniti et la F1.

Un système hybride digne d'une monoplace de Formule 1

Les monoplaces qui ont pris d'assaut le circuit Gilles-Villeneuve cette fin de semaine sont propulsées par des motorisations hybrides, mais l'objectif de celles-ci n'est évidemment pas d'améliorer l'économie d'essence. En d'autres mots, nous sommes loin d'une Toyota Prius.

La mission est plutôt d'utiliser l'énergie générée lors de la course pour améliorer d'un cran les performances et les rendements sur circuit.

Il s'agit du même but ultime qui se retrouve derrière la collaboration entre Infiniti et Renault Sport qui a mené à la Project Black S. Cette dernière utilise un système baptisé ERS - Energy Recovery System - qui permet de récupérer l'énergie produite par le freinage et la chaleur produite par le système d'échappement. Cette énergie est ensuite utilisée pour améliorer les performances du turbocompresseur et ainsi réduire le temps de réponse de ce dernier et ultimement rehausser les performances d'un cran.

Sans donner de chiffres précis, le directeur global du sport automobile chez Infiniti Tomasso Volpe a affirmé lors d'un déjeuner en marge du Grand Prix que le système pourrait augmenter la puissance du moteur V6 de 3,0 litres d'Infiniti de 20 % à 25 %. Pour M. Volpe, cependant, le nombre de chevaux est secondaire.

L'Infiniti Project Black S se veut avant tout une voiture à la fine pointe avec des technologies exclusives qui ne se retrouvent pas ailleurs dans l'industrie, et qui offre donc un comportement routier sur circuit et en conduite dynamique unique. Essentiellement, c'est une vitrine technologique pour le manufacturier nippon.

Est-ce que cette technologie née en F1 pourrait un jour servir à améliorer l'efficacité et l'économie de carburant de modèles hybrides Infiniti un peu moins axés sur les performances?

Pour le moment, le constructeur japonais se concentre sur le développement de la Project Black S qui pourrait voir le jour d'ici quelques années. Par la suite, il n'est pas exclu que le système ERS puisse servir à améliorer l'efficacité de batteries lithium-ion de modèles accessibles et intéressants à un plus grand nombre de consommateurs. Chaque chose en son temps dit M. Volpe.

Source: EcoloAuto.com