LES BLOGUES
20/06/2017 09:33 EDT | Actualisé 20/06/2017 09:33 EDT

Journal d'une mariée: les préparatifs

S'il y a une chose qu'il faut retenir des préparatifs de mariage, c'est que ce n'est jamais vraiment terminé.

*Cet article est le troisième d'une série de plusieurs billets, qui s'articulent tous autour de la thématique du mariage, des fiançailles au Jour J. Il s'agit de billets très personnels, où je parle ouvertement de mon expérience en tant que future mariée. Je vous emmène donc avec moi dans ma quête du mariage parfait, vous confiant mes inquiétudes, mes apprentissages, mes trucs et mes « fails » (parce qu'il y en aura, c'est certain!). Voici, le Journal d'une Mariée!

Les préparatifs

S'il y a une chose qu'il faut retenir des préparatifs de mariage, c'est que ce n'est jamais vraiment terminé. Chaque fois que je croyais «en avoir fini avec les préparatifs», j'avais toujours oublié quelque chose. Et, même si j'avais donné DEUX (2) tâches à mon futur mari, j'ai bien sûr fini par tout faire moi-même 😀

Mon GirlSquad (chandails par Real Life Collection)

La cérémonie

Pour faire ça simple et que ce soit plus clair dans ma tête déjà bien occupée, j'avais scindé le mariage en deux «parties» : la cérémonie et la réception. Pour la portion «cérémonie», après avoir choisi le lieu (église/chapelle/hôtel de ville/etc.) il fallait s'entendre sur le déroulement. Au départ, j'avais pensé demander à quelqu'un de mon entourage de faire office de célébrant. J'aimais l'idée que ce soit quelqu'un qui nous connaisse qui soit responsable de la cérémonie et de la lecture des textes. Aussi, ça l'aurait été un beau cadeau de mariage (les frais pour un célébrant varient entre 500-700$). Par contre, en cours de route j'ai paniqué, je me suis imaginé une cérémonie hyper décousue parce que sans structure ni rigueur, alors j'ai finalement choisi d'engager quelqu'un d'expérience qui pourrait diriger habilement la cérémonie. C'est trop important pour être négligé, selon moi. Un célébrant va tout coordonner et faire office de maître de cérémonie en plus de s'assurer du bon déroulement.

- Filles & garçons d'honneur

Dans notre cas, le nombre de filles et garçons d'honneur n'était pas équivalent et ça stressait beaucoup mon chum. Allez savoir pourquoi! Puisque j'ai deux soeurs, elles faisaient bien sûr partie de mon cortège en plus de mes trois meilleures amies. J'ai donc cinq bridesmaids, contre trois bestmen. Nous avons opté pour la «nouvelle tendance» qui est que chacun soit habillé différemment, mais dans les mêmes teintes. Nous n'avons donc pas choisi la formule traditionnelle de «même robe/même habit pour tous». On verra bien ce que ça va donner, mais nous, ce fut notre choix et on l'assume. Et, puisque le ratio gars/fille est impair, mes deux soeurs marcheront ensemble dans l'allée et les trois autres seront «en couple» lors de la cérémonie à l'église. Comme quoi il n'y a pas qu'une seule formule et nous, on a fait ça comme ça 😀

Deux des cinq robes de demoiselle d'honneur dépareillées (Boudoir 1861)

La réception

- Les bagues

Petit conseil ici: n'attendez pas trop longtemps avant d'aller acheter vos joncs de mariage. Il faut prévoir jusqu'à 6 semaines pour un ajustement de bague. À garder en tête... nous avons attendu trop longtemps et nos bagues ne seront pas ajustées le jour du mariage (parce qu'il faut faire l'échange de bagues à la cérémonie, ajustées ou non, tiens donc! ). Ça veut donc dire que nous devrons attendre avant de les porter, les ramener à la bijouterie après le voyage de noces pour les faire ajuster et attendre six semaines.... zzz

- Mise en beauté

Pour être certaine de ne pas être déçue de mon look le Jour J, j'ai fait un essai coiffure et maquillage. J'hésitais entre plusieurs salons pour la réalisation de ma mise en beauté cette journée-là, mais j'ai finalement opté pour mon coiffeur habituel, Espace Blanc, chez qui je vais depuis plusieurs années. Pourquoi chercher plus loin? L'équipe de ton salon connaît déjà tes goûts et tes cheveux. Aussi, ils seront sûrement plus aptes à te faire un bon prix et prendre soin de toi comme il se doit. Par exemple, de mon côté, ils ont accepté de se déplacer le jour du mariage pour réaliser les mises en beauté de tout mon cortège. Tellement pratique ! Aussi, mon coiffeur chéri Louis était très rigoureux dans ses suivis (une chance et merci!) et a pris tous mes rendez-vous d'avance. Trois semaines avant le Jour J, j'avais un essai coiffure et maquillage, la semaine suivante j'avais rendez-vous pour ma couleur et ma coupe (pas trop dernière minute, au cas où il faudrait faire des retouches), et finalement j'avais rendez-vous pour un manucure/pédicure 48h avant le mariage. L'essai était une excellente idée, parce qu'on pense toujours qu'on sait ce qu'on veut parce qu'on l'a vu sur Pinterest et que c'est «ben beau», mais après, quand on le voit sur soi-même, on change d'avis et on ajuste quelques trucs.

Essai coiffure chez Espace Blanc. J'ai finalement préféré avoir une tresse plus petite et moins lousse.

-Fournisseurs

Ce que j'ai appris: il ne faut jamais rien tenir pour acquis dans les préparatifs. Mon idée de départ était que ce serait simple et que tous mes fournisseurs préférés seraient disponibles et -pouf!- que ce serait réglé. Non. Mon fleuriste chouchou n'était pas disponible, mon photographe m'a annoncé qu'il ne faisait pas de mariages (ce n'est vraiment pas tous les photographes qui font des photos de mariage) etc. Ça m'a par contre permis de faire de très belles découvertes et de rencontrer de nouveaux fournisseurs en qui j'ai entièrement confiance. Le mot d'ordre: faire ses recherches et ne pas hésiter à demander aux fournisseurs qu'on aime pour des recommandations. C'est Prune Les Fleurs qui m'a recommandé Oxide Design, qui réalisera tous mes arrangements floraux. En sachant un peu quel style j'aimais, ils ont été capables de me recommander un autre fleuriste qui travaillait de la même manière. J'ai engagé le DJ du W Montréal que j'aimais beaucoup, Donald Lauture, et après des dizaines de soumissions et des heures à scruter les portfolios de différents photographes, j'ai trouvé Naomie Gagnon Photographe .

-Au final...

S'il y a une (ou deux) chose que je retiens, c'est : de prendre ses propres décisions et surtout, de les assumer. Par exemple, nous avons décidé de faire une célébration sans enfant et nous en avons poliment avisé tout le monde. Ça l'a froissé une ou deux personnes, mais nous avons tenu notre bout. Aussi, nous ne voulions pas un gros mariage. Donc, nous n'avons pas invité beaucoup de monde. Encore une fois, c'est une décision qui se prend à deux et qu'il faut assumer. Il y a eu des déceptions chez nos amis et nos familles élargies qui étaient insultés de ne pas être invités, mais quand tu commences à faire la liste d'invités, ça peut très vite exploser. Si tu invites telle personne, tu dois inviter celle-là et à un certain moment, ça ne finit plus. Je crois que, malheureusement, c'est impossible de plaire à tout le monde, mais qu'en fin de compte, c'est la seule soirée où c'est 100% «notre» moment de couple et qu'il faut faire les meilleurs choix pour soi et non pour les autres.

Je crois que, malheureusement, c'est impossible de plaire à tout le monde, mais qu'en fin de compte, c'est la seule soirée où c'est 100% «notre» moment de couple et qu'il faut faire les meilleurs choix pour soi et non pour les autres.

Allez, il me reste une semaine de sprint avant le Jour J. Je ne dois pas oublier d'aller chercher ma robe que j'ai louée au White Closet , mais, sinon tout devrait bien aller. En passant, j'ai adoré l'idée de louer ma robe. Ils s'occupent de tout et ils sont même capables de faire de petites altérations afin que la robe soit parfaitement ajustée. Ils s'occupent du nettoyage et de la couture. Je n'ai qu'à aller la chercher quelques jours avant le mariage et la rapporter. Pour la moitié du prix à l'achat, j'aurai une robe de designer qui va me donner des airs de vraie princesse. À suivre...

Essayage de robes au White Closet

LIRE AUSSI:

» Journal d'une mariée: l'enterrement de vie de jeune fille

» Journal d'une mariée: Après les fiançailles...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST