LES BLOGUES
18/06/2018 09:51 EDT | Actualisé 22/06/2018 09:38 EDT

Développement dans Hochelaga-Maisonneuve: les impacts sur la santé sont inconnus!

Il est grand temps qu'on examine clairement les enjeux de santé reliés au développement des terrains Assomption Sud.

Il est à craindre que le passage quotidien de plusieurs centaines, voire de milliers, de camions lourds génère du bruit, de la poussière et des émanations néfastes qui vont dégrader davantage la qualité de vie des habitants du secteur.
ftwitty via Getty Images
Il est à craindre que le passage quotidien de plusieurs centaines, voire de milliers, de camions lourds génère du bruit, de la poussière et des émanations néfastes qui vont dégrader davantage la qualité de vie des habitants du secteur.

La population d'Hochelaga-Maisonneuve résidant aux environs des terrains en friche situés à l'extrémité est de la rue Ontario vit de grandes inquiétudes face aux projets de développement qui y sont prévus. De l'implantation d'une «Cité de la Logistique», aux activités d'entreprises industrielles, en passant par la construction de bretelles autoroutières arrivant de l'autoroute 25, l'avenir de ces terrains fait l'objet de plusieurs projets d'aménagements qui soulèvent la controverse.

Des activités industrielles à quelques mètres des habitations du quartier Maisonneuve? L'avenir d'un site écologique méconnu du grand public, le ruisseau Molson, probablement affecté? Du trafic lourd à proximité des maisons? Une vision à courte vue pour l'un des derniers grands ensembles de terrains non-développés dans ce secteur, ajoutent certains! Avec raison les citoyens et citoyennes qui vivent dans le quartier souhaitent préserver leur qualité de vie, qui est d'ailleurs passablement affectée par les activités portuaires, le camionnage sur Notre-Dame, les voies ferrées, la pollution de l'air et le bruit.

Le prolongement de l'avenue Souligny formerait vraisemblablement une boucle vers le nord à proximité des habitations de la biscuiterie Viau ainsi que de la Coopérative d'habitation Viauville, où vivent plusieurs centaines de personnes. Certains plans du ministère des Transports suggèrent même qu'il s'agirait d'une bretelle à double sens, augmentant du coup le volume de trafic.

L'implantation de projets routiers et industriels sur les grands espaces de l'est du quartier ne devraient pas se faire en occultant les risques pour la santé des gens qui vivent à proximité.

Le futur viaduc du port est situé quant à lui à quelques dizaines de mètres de la résidence pour personnes âgées Grace Dart et de tout le Sud-Est du quartier Maisonneuve. Il est à craindre que le passage quotidien de plusieurs centaines, voire de milliers, de camions lourds sur ces deux ouvrages, dont un est surélevé, génère du bruit, de la poussière et des émanations néfastes qui vont dégrader davantage la qualité de vie des habitants du secteur et affecter durablement leur santé.

En ce moment, ce trafic routier du Port associé à l'autoroute 25 circule sur la rue Dickson. Il est éloigné des habitations par l'espace en friche des terrains vacants, les arbres et la verdure qui s'y trouve de même que le site du ruisseau Molson. Le projet de viaduc et la bretelle d'accès à l'autoroute 25 rapprocheront des habitations un important volume de pollution et de bruit. Comme c'est l'avis plusieurs citoyens et citoyennes, ces risques m'apparaissent injustifiables.

Si on ajoute à ce portrait le projet de développement industriel d'une entreprise d'empaquetage de grains et avec la présence déjà intrusive des voies ferrées du Canadien National, il y a lieu de craindre que la population d'Hochelaga-Maisonneuve subisse des conséquences néfastes.

À ma connaissance, depuis qu'il est question de développer ces terrains, aucune instance publique n'a clairement examiné les enjeux de santé qui y sont reliés. Il est grand temps que cela soit fait. Le 8 avril dernier, j'ai demandé officiellement à la direction de la santé publique de Montréal d'étudier l'impact sur la santé de la population environnante la réalisation de ces projets.

L'implantation de projets routiers et industriels sur les grands espaces de l'est du quartier ne devraient pas se faire en occultant les risques pour la santé des gens qui vivent à proximité. Envisagé sous cet angle, il y a vraisemblablement une autre vision du développement de ces espaces à faire valoir.

Précision (22/06/2018): Des détails ont été ajoutés concernant le projet de futur viaduc du port après la mise en ligne de l'article.

Voir aussi:

Les 9 projets à surveiller à Montréal en 2018