LES BLOGUES
19/10/2016 08:08 EDT | Actualisé 19/10/2016 08:09 EDT

Seul Québec solidaire incarne le progrès du Québec vers la justice sociale et l'indépendance

Lorsque Québec solidaire sera au gouvernement, nous enclencherons un processus d'assemblée constituante élue qui permettra d'inclure tous les Québécois et toutes les Québécoises dans cette démarche populaire.

Changer de drapeau sans changer de société était à des années-lumière de la pensée du Parti québécois de la première heure. Son programme de 1969 parlait de «concilier l'esprit d'indépendance et la nécessité d'une indépendance ouverte et progressiste». En 2016, c'est ce que Québec solidaire dit: pas d'indépendance sans projet de société, ouvert, féministe, inclusif et progressiste.

En 1969, le Parti québécois fondé par René Lévesque réclamait une hausse de 40 % du salaire minimum, la gratuité scolaire à tous les niveaux, un mode de scrutin proportionnel, la marche vers le salaire minimum garanti, la lutte aux privilèges fiscaux, la mise au pas de l'industrie pharmaceutique, un réseau de cliniques communautaires, la gratuité des soins dentaires, la construction de logements sociaux, le français langue officielle unique et langue de travail et, bien sûr, un État souverain du Québec.

En 2016, Québec solidaire revendique une hausse du salaire minimum de 39,5 % (à 15$/h), la gratuité scolaire à tous les niveaux, un revenu minimum garanti, l'équité fiscale, un mode de scrutin avec une composante proportionnelle, des soins de santé de qualité gratuits, Pharma Québec, un pôle d'achat groupé de médicaments, un réseau de cliniques communautaires, un programme de construction massive de logements sociaux, le français langue officielle et langue de travail et, bien sûr, l'indépendance du Québec.

Aujourd'hui, que reste-t-il des idéaux du parti de René Lévesque? La course au déficit zéro et l'austérité ne sont pas le monopole du Parti libéral du Québec et de la CAQ, ce fut aussi le credo des gouvernements péquistes depuis Lucien Bouchard. Le PQ de 2016 vient de se choisir un nouveau dirigeant qui a remisé jusqu'en 2022 les discussions sur la souveraineté du Québec.

Le projet de Québec solidaire est le seul capable de convaincre les 15 % ou 20 % de nos concitoyens qui manquent à l'appel pour construire notre pays.

Tout à l'opposé, lorsque Québec solidaire sera au gouvernement, nous enclencherons un processus d'assemblée constituante élue qui permettra d'inclure tous les Québécois et toutes les Québécoises dans cette démarche populaire. L'objectif est de donner aux Québécois le pouvoir de choisir leur avenir. Nous défendrons le projet d'un Québec indépendant. Le projet de Québec solidaire est le seul capable de convaincre les 15 % ou 20 % de nos concitoyens qui manquent à l'appel pour construire notre pays.

Pour convaincre, il ne suffit pas de répondre en quelques semaines à une question référendaire écrite par une élite qui gouverne. Ce scénario, on l'a vécu deux fois. Et par deux fois, les ténors du fédéralisme n'ont eu qu'à dire NON, sans préciser comment, eux, résoudraient la question nationale du Québec. Une assemblée constituante ouverte à tous et toutes obligera les fédéralistes à sortir de leur cachette. Certains, comme Philippe Couillard, seront probablement prêts à signer telle quelle la constitution imposée par Pierre Elliott Trudeau en 1982. D'autres, comme François Legault et la CAQ, devront expliquer comment ils comptent aller arracher tel ou tel pouvoir à Ottawa, alors que personne n'est intéressé par leur liste d'épicerie. Un véritable débat national, suivi d'une décision, voilà ce qu'il nous faut.

À Longueuil, plusieurs électeurs et électrices péquistes de la première heure militent déjà à Québec solidaire. Des militants qui en ont assez d'entendre le PQ leur dire : «Donnez-nous le pouvoir et on vous dira plus tard, peut-être dans un premier ou un deuxième mandat, ce qu'on fera avec.»

Dans Marie-Victorin, je lance un appel à tous les indépendantistes. Seul Québec solidaire incarne le progrès du Québec vers la justice sociale et vers l'indépendance. Cette élection partielle ne changera pas le gouvernement, elle peut cependant envoyer un message. Donnez-moi la chance de changer la société avec vous, un pas à la fois. Lors du scrutin de l'élection partielle à venir, votez pour l'indépendance du Québec par les Québécois. Votez Québec solidaire.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo René Lévesque Voyez les images