LES BLOGUES
26/02/2018 16:42 EST | Actualisé 26/02/2018 16:52 EST

Aussant et Laporte, non Aussant ou Laporte

Il serait extrêmement dommageable que des forces vives comme Jean-Martin Aussant et Maxime Laporte ne puissent contribuer à la hauteur de leur talent à faire gagner le mouvement indépendantiste le 1er octobre prochain.

HuffPost Québec

Le Parti Québécois (PQ) rassemble. Manifestement, il suscite des candidatures d'envergure. N'est-ce pas une excellente nouvelle ?

Cela dit, il faut s'assurer de bien faire les choses. Il serait extrêmement dommageable que des forces vives comme Jean-Martin Aussant et Maxime Laporte ne puissent contribuer à la hauteur de leur talent à faire gagner le mouvement indépendantiste le 1er octobre prochain. Nous cherchons par la présente à sensibiliser l'ensemble des personnes concernées, à l'importance capitale d'additionner plutôt que de soustraire. En l'occurrence, le PQ a tout avantage à ce que ce soit Aussant et Laporte, non Aussant ou Laporte. Surtout que ce dernier mène depuis plus d'un mois dans Pointe-aux-Trembles, une campagne acharnée sur le terrain, bénéficiant au surplus de nombreux appuis majeurs. Tous ces nouveaux acquis électoraux, cultivés par le dynamisme de M. Laporte, pourquoi faudrait-il s'en priver ? Ce n'est pas comme si Pointe-aux-Trembles était la seule circonscription prenable dans la grande région de Montréal. M. Aussant pourrait très bien jeter son dévolu en d'autres lieux tout en ayant d'excellentes chances de l'emporter.

L'ex-directeur général du Chantier de l'économie sociale bénéficie d'une belle crédibilité économique et d'une notoriété médiatique certaine. Plusieurs se sont réjouis de son retour d'exil. Quelle erreur ce serait que de lui faire rater son atterrissage ! Il faut dire que la candidature du jeune Maxime Laporte, avocat constitutionnaliste, Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste et chef de file du mouvement indépendantiste citoyen, en est également une de grande qualité. Ces dernières années, celui-ci n'a pas chômé, loin de là, pour faire avancer les causes qui nous sont si chères : mobilisation pour le français, combat judiciaire pour sauver le statut et les droits fondamentaux du peuple québécois dans l'affaire de la loi 99, étude majeure sur les finances d'un Québec indépendant... Et combien de tournées, de campagnes, d'actions concrètes il a derrière la cravate ! Décidément, Maxime Laporte est une recrue dont le PQ ne saurait se passer.

Maxime Laporte est une recrue dont le PQ ne saurait se passer.

Ce travailleur méticuleux, dévoué, infatigable est aussi un "homme du peuple", un leader accessible, sympathique. Fort de plusieurs années d'expérience comme organisateur communautaire, il sera assurément un élu présent, sensible et à l'écoute des Pointelières et Pointeliers ainsi que des acteurs locaux, - à l'image de la députée sortante, Mme Nicole Léger.

Ainsi, nous sommes persuadés que la personnalité de M. Laporte, son expérience remarquable vu son jeune âge, sa vision de l'avenir de notre mouvement, sa connaissance approfondie des dossiers linguistique et constitutionnel, ses aptitudes humaines et sa capacité de mobilisation en font le candidat idéal pour insuffler un nouvel élan à notre cause et aux importants combats qui sont à mener dans Pointe-aux-Trembles. De la même façon, les compétences d'un Jean-Martin Aussant constituent un précieux actif. C'est pourquoi nous insistons : il faut les deux ; Aussant et Laporte, non Aussant ou Laporte.

Camille Goyette-Gingras, présidente du Forum Jeunesse du Bloc Québécois et ex-candidate d'Option nationale dans Pointe-aux-Trembles

Cosignataires (chefs de file nationaux et locaux) :

Bernard Landry, ancien Premier ministre du Québec

Raymond Archambault, ancien président du Parti Québécois

Jean Dorion, ancien député et Président général de la SSJB

Jean-Pierre Émond, président de l'exécutif de Bloc Québécois dans Pointe-de-l'Ile

Pierrette DeGuise, membre de l'exécutif du Parti Québécois dans Pointe-aux-Trembles

Marius Minier, ancien conseiller municipal

Jade Bruneau, directrice artistique du Théâtre de l'Oeil ouvert, Pointe-aux-Trembles

Membres et militants du PQ de Pointe-aux-Trembles :

Julien Bourdon-Lavoie, membre de l'équipe Laporte 2018, petit-fils de l'ancien député Michel Bourdon

Antonin Duchamp

Patrice Blais

Nelson Gagnon

Jean Hébert

Raynald Cayouette

Sophie Vézina

Monique Sauvé

Claude Rochette

Henri-Paul Leblanc

Rebecca Armstrong

André-Pierre Duchamp

Anne-Marie Lavoie

François-Noël Vanasse

Michelle Courtemanche Lavoie

Jean Desrochers

Yolande Tessier

Alexis Duchamp

Honorius Leclerc

Guillaume Rousseau

Alexandra Laviolette

Marc Michaud

Luc Bertrand, militant indépendantiste

Daniel Evembe

Olivier Vanasse

Bernard Parent

Bernard Clément

Guillaume Martin, militant indépendantiste

Jean-Pierre St-Germain

Richard Racette

Laurette Aubry

Danielle Turcotte