LES BLOGUES
25/10/2015 09:19 EDT | Actualisé 25/10/2016 05:12 EDT

Je ne veux plus dévorer un livre: je veux le picorer!

Alors que les séries TV et les journaux sont en cours de transition digitale, quel est le statut de la littérature? Et si la lecture de 2015 ne résidait plus dans l'immersion totale dans le pavé, mais dans la lecture légère que l'on picore à volonté

Notre capacité de concentration sur un canal de communication diminue. Nous n'avons jamais autant regardé la télévision, mais nous n'avons jamais été aussi distraits. Nous n'avons jamais eu accès à de l'information aussi dense et riche et en même temps nous n'avons jamais été aussi impatients d'en finir.

Alors que les séries TV et les journaux sont en cours de transition digitale, quel est le statut de la littérature? Et si la lecture de 2015 ne résidait plus dans l'immersion totale dans le pavé, mais dans la lecture légère que l'on picore à volonté ? Décryptage des envies du moment.

Les analyses le prouvent. Aujourd'hui, statistiquement, lorsqu'on regarde la télévision, on est aussi sur un autre canal digital. On est connecté sur le téléphone ou la tablette, à Twitter, à interagir sur internet (en train de lire le HuffPost par exemple!). On appelle ça « multi-screening » ou multi tâche et cela représenterait selon certaines études jusqu'à 86% des consommateurs de plus de 14 ans qui regardent la télévision (source : Étude Microsoft - Attention-spans 2015).

De la même manière pour les sujets d'actualité, le format a changé. Le contenu digital, rapide et immédiat des journaux en ligne ou des blogues côtoient sans honte les longues colonnes des journaux papier. Parfois on s'informe même en 140 caractères sur Twitter!

Maintenant, la question est : mais n'est-ce pas la même chose lorsqu'on lit un roman? Y a-t-il une proposition d'offre pour moi, une tête au vent qui se lasse de passer plus de 5 minutes sur le même sujet ?

Face à ces habitudes qui changent, la proposition de la valeur s'est adaptée. Kindle, Oyster, Wattpad et autres grandes enseignes ont opté pour les offres illimitées : c'est-à-dire du contenu et la promesse de pouvoir « zapper ». Mais s'il est simple de « zapper » d'un roman à l'autre, il n'empêche qu'ils gardent la même structure et que je m'arrête presque toujours au milieu d'un chapitre pour faire autre chose.

Alors j'ai tenté les dernières nouveautés, parmi lesquelles le format inédit d'une application-livre m'a séduite. Spinliner est une application pour téléphone intelligent assez intéressante pour se distinguer dans le milieu pourtant ultra-rabâché de l'innovation en littérature.

Cachés derrière une frise de dessins minimalistes, se trouvent 18 chapitres d'action et d'aventures, très incisifs et très courts qui se lisent chacun en moins de 3 minutes! Pas besoin de dévorer ce roman ; le plaisir est bel et bien de le picorer.

Mais passé les 18 chapitres de 3 minutes, que reste-t-il ? Les livres classiques aux chapitres interminables...

Picorer un pavé ne donne pas le même plaisir que de picorer des tapas! Il reste donc du chemin à parcourir avant de pouvoir faire du « multi-screening » avec un livre et en attendant, je continue de grignoter ce que je trouve.

Aperçu de Spinliner sur téléphones intelligents Android et Apple.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 10 livres de tous horizons à lire sans hésiter Voyez les images