LES BLOGUES
01/11/2015 11:39 EST | Actualisé 01/11/2016 05:12 EDT

Brassière beige, leggings et vie de rêve

Terminé les heures pour me mettre belle. Queue de cheval et cernes chaque matin. Brassière beige et bobettes ont remplacé le sexy string et la brassière «paddée».

Maudit que c'était le fun. On sortait trois soirs semaine. Resto, disco et cinéma. Sans compter les escapades amoureuses : NYC, Miami et Las Vegas.

J'étais toujours belle. Même au lever, je me dépêchais pour prendre ma douche et faire mes cheveux, question d'être belle pour toi. Une heure pour me préparer pour que tu me voies sous mon meilleur angle. Vêtements au gout du jour. Sous-vêtements sexy en tout temps, au cas où l'envie d'une petite vite nous prendrait au beau milieu de l'après-midi. Je tolérais même les strings pour t'exciter. C'est pas peu dire.

Même les soupers à la maison étaient super. Toujours une bonne bouteille de vin sur la table. Filet mignon et musique. Toujours de la musique pour accompagner nos longs repas. Nos repas étaient accompagnés d'un feu de foyer ou d'un spa interminable. Le tout clôturé par une session de sexe digne d'un film porno.

Nos fins de semaine étaient magnifiques et reposantes. Des siestes qui n'en finissent plus pour se remettre des bonnes choses de la vie dont nous avions abusé la veille. Du sexe. Des bulles. Du sexe. Des câlins. Des siestes. Des bulles et encore du sexe. De l'amour avec un grand A.

Tu t'entrainais pour des triathlons. Je courais. Nous étions en forme et beaux.

On discutait des heures de mon travail, du tien, de nos projets de voyage ou de vie. On parlait d'idées, de spectacles et de projets.

Une splendide maison en ville comme on en voit dans les banlieues riches américaines. Toujours propre avec la pelouse impec. Une belle voiture dans l'entrée.

Une vie de rêve. On s'est même marié. On s'est promis l'amour éternel.

Puis j'ai voulu des enfants. Plein d'enfants.

Puis tu as dit oui.

Un enfant, deux enfants, la maison était devenue trop petite. Change de maison, achète une plus grande plus loin de la ville. Moins belle. Des rénos à faire.

Au diable les sorties en couple. Les escapades et les voyages à deux ont été remplacés par des nuits dans des hôtels familiaux petit-déjeuner inclus inclus.

Terminé les heures pour me mettre belle. Queue de cheval et cernes chaque matin. Brassière beige et bobettes ont remplacé le sexy string et la brassière « paddée » qui me faisait un décolleté d'enfer. Les leggings ont fait leur apparition. Les t-shirts lousses aussi.

Le sexe d'après-midi a disparu. Je ne sais pas si les leggings et les brassières beiges sont arrivés avant ou après la disparition du sexe d'après-midi, mais je soupçonne leur implication dans tout ça. Les longs repas sont maintenant ceux qui durent plus de 10 minutes. Les paroles d'enfants et les « lâche ta sœur » ont remplacé la musique qui accompagnait nos repas. Les pâtes goutent maintenant l'huile et sont souvent trop molles. Nos coupes de vin ont été remplacées par des gobelets de plastique et de l'eau plate ou du lait, au choix du chef.

Les soirées se terminent écrasés sur le sofa en bobette devant le hockey ou dans le lit à l'heure où l'on soupait cinq ans auparavant.

Notre maison est un mélange de style et de garderie. La pelouse peut parfois atteindre une longueur qui fait de nous la honte du quartier.

On s'entraine maintenant en courant après les enfants.

Le sexe est maintenant une chose spéciale. Comme l'est Noël ou l'Halloween. En plus, il demande de la préparation et de l'organisation. On préfère tous les deux dormir 30 minutes de plus que d'avoir du sexe.

On se dispute plus qu'on a de sexe.

On a eu encore plus d'enfants que prévu.

Nos week-ends sont divisés entre le gym, l'aréna et la piscine. On va encore au cinéma, mais pour écouter des dessins animés. On va manger chez des amis qui ont aussi plein d'enfants, de toute façon, ce sont les seuls qui nous invitent.

À contrecoeur, tu as changé ton beau char pour une fourgonnette.

On parle de biberons, de gestion d'horaire et d'idées de repas faciles et de lunchs rapides.

On parle de projets, comme aller à Walt Disney ou en camping.

Tout a changé.

Sauf deux choses : on se promet encore l'amour éternel et on a une vie de rêve.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 8 conseils pour des soupers en famille Voyez les images