LES BLOGUES
10/08/2015 08:44 EDT | Actualisé 10/08/2016 05:12 EDT

Les millions: gagner le million et nos rêves (2/3)

J'ai l'impression que tous ces rêves dont on m'a parlé ne tenaient pas tant à l'argent. Comme si les rêves et les passions étaient inaccessibles, improbables aux yeux des gens.

« Pourquoi tu achètes un billet de loto ? »

« Pourquoi tu penses? Pour gagner le gros lot »

« Pis, qu'est ce que tu vas faire avec le gros lot ? »

« Lâcher ma job, pis voyager. »

« Tu viens d'avoir un nouveau poste. T'aimes pas ça ? »

« Bof, si j'étais millionnaire, je travaillerais pu. »

« Ok, mais après avoir fait le tour du monde ? »

« T'es ben fatigante. »

Silence

« Je sais pas, je ferais du bénévolat pis de la peinture. »

« Pourquoi tu changes pas de job pour quelque chose que tu aimes, et ne fais pas du bénévolat la fin de semaine debord? »

« Je sais pas, s'ti... »

Attendre le million pour réaliser ses rêves. Travailler toute sa vie puis être trop vieux ou trop malade pour réaliser ses rêves. Triste.

C'est pourtant la réalité de beaucoup de gens. Pas assez d'argent, pas assez de temps, besoin de sécurité, peur de l'inconnu, trop de responsabilités, trop ou pas assez d'un peu de tout pour réaliser ses rêves.

Plein de gens m'ont dit qu'ils quitteraient leur boulot s'ils en avaient les moyens. Drôlement, je savais déjà qui me répondrait cela. Facile de voir qui aime son travail, qui vit sa passion et qui vit pour travailler. Je ne me suis pas trompé une seule fois. Comme si la passion, le goût du travail, ça se voyait, ça se sentait.

Un frère prof d'éthique me dit qu'il continuerait d'enseigner, de travailler. C'est sa passion, et ce, même s'il gagnait des millions. La majorité de mes amies infirmières aussi. Des amis journalistes aussi. Des amis chanteurs aussi. Des amis médecins aussi. Ils travailleraient tous moins, mais continueraient d'exercer leur profession, continueraient de vivre leur passion.

La phrase qui dit que l'homme passionné n'a pas l'impression de travailler est donc un peu vraie. Un peu, car tous m'ont dit qu'ils sentaient qu'ils travaillaient, mais avec intérêt. Qu'ils aimaient travailler!

Ce qui me rend triste, c'est la grande portion de mes amies et des gens qui travaillent seulement pour l'argent, qui ne vivent pas leur passion, qui espèrent le pouvoir plus tard, sachant très bien que «plus tard» n'arrivera peut-être jamais.

Et il y a les autres rêves: voyager, faire le tour du monde, avoir un refuge pour animaux, faire du bénévolat, faire du travail humanitaire, avoir plus d'enfants, retourner aux études, avoir un job qu'on aime, faire de la peinture, bricoler plus, aider des causes...

J'ai l'impression que tous ces rêves dont on m'a parlé ne tenaient pas tant à l'argent. Oui, un peu, mais pas tous, et les autres pas nécessairement avec beaucoup d'argent. Comme si les rêves et les passions étaient inaccessibles, improbables aux yeux des gens, alors qu'ils pourraient être réalisés.

Je réalise qu'il faut encourager nos enfants à trouver un travail qu'ils aiment. Quelque chose qui les passionne, quelque chose qui les fait vibrer, beaucoup plus qu'un job payant. Tous ceux qui vivaient de leur passion voulaient continuer, donc en les aidant à choisir ce qu'ils aiment, on maximise leurs chances d'être heureux. Je n'avais jamais réalisé à quel point c'était important, voir primordial.

Et presque tout le monde m'a dit qu'ils aimeraient voyager plus. Je leur demandais pourquoi ils ne voyageaient pas plus? «Pas le temps, pas assez d'argent...»

Une amie, grande voyageuse, me dit que ça ne prend pas tant d'argent. Au lieu de dépenser ailleurs, elle économise pour les voyages. Elle a un job moyen. Un revenu dans la moyenne. Elle a des enfants. Elle est monoparentale. Elle prévoit ses voyages à l'avance. Et elle voyage souvent. Pas plus compliqué que ça.

Alors les voyages sont possibles. Le bénévolat aussi. Changer de job aussi. Partir son entreprise aussi. Mais pourquoi attend-on le million? Pourquoi attendre pour réaliser ses rêves alors que le temps file et notre vie aussi?

On peut aussi réaliser que le rêve c'est maintenant. Qu'on rêvait de trouver l'amour et qu'on l'a trouvé. Qu'on rêvait de vivre ailleurs et qu'on est ailleurs. Qu'on rêvait de devenir professeur et qu'enfin on l'est. Qu'on rêvait d'avoir des kids et qu'on les a.

On peut parler de nos rêves, en faire des buts. Se faire une liste de nos rêves, de nos passions et les réaliser avant que la vie passe. Les réaliser pour montrer à nos enfants que les rêves sont possibles. Réaliser nos rêves pour se sentir en vie. Réaliser nos rêves avant d'être vieux ou malade. Réaliser nos rêves sans être millionnaire.

Réaliser pour ne pas regretter quand la fin arrivera.

-----------

J'ai décidé de publier la liste de toutes les choses qu'on m'a dites qu'on réaliserait avec 10 millions. Toutes de vraies réponses.

Voyager, faire le tour du monde, faire du travail humanitaire, ouvrir un refuge pour chiens, acheter des équipements pour mon enfant handicapé, faire de l'équitation, chanter, mettre de l'argent de coté pour les enfants, changer de job, faire de la photo, sauver des animaux, partir mon entreprise, faire plus de bénévolat, prendre des cours, avoir plus d'enfants, retourner aux études, donner à une cause, avoir une belle maison, apprendre tout ce que je veux, gâter ceux que j'aime, avoir des enfants en famille d'accueil, avoir une fermette, travailler moins, réaliser mes rêves et prouver à mes enfants que c'est possible et «rien, je ne changerais rien, mes rêves, je les vis».

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les 10 activités qui rendent le plus heureux Voyez les images