LES BLOGUES
21/01/2016 11:48 EST | Actualisé 21/01/2017 05:12 EST

Mes enfants ne seront jamais nominés aux Oscars

Mes trois enfants sont noirs. J'haïs ça dire ça. Je le dis rarement. Ce sont mes enfants, point. Ils ont la peau brune et? Et rien.

«Les Oscars ne sont pas trop blancs, ce sont les noirs qui jouent à la victime».

«La couleur on s'en fout, ça adonne de même».

«S'ils faisaient plus de films aussi, ils seraient plus en nomination».

- Lu sur les médias sociaux.

Je l'avoue, jamais, avant d'avoir des enfants, je ne m'étais intéressée à cette inégalité.

Mes trois enfants sont noirs. J'haïs ça dire ça. Je le dis rarement. Ce sont mes enfants, point. Ils ont la peau brune et? Et rien. On n'y pense pas. Mes enfants ne voient pas la différence. Moi non plus. Ils sont mes enfants et voilà.

Sauf que. Sauf que je sais que dans la vie il y a parfois des différences. J'étais certaine que non, mais ça, c'était avant qu'ils arrivent dans ma vie.

Je me suis jurée que jamais ils ne pourraient se servir de leur couleur pour jouer à la victime. Jamais je ne les laisserais croire que leur couleur de peau fait une différence. Nos différences physiques ne doivent pas servir à nous victimiser. Notre âge, notre sexe et notre couleur de peau non plus. Et si jamais nous sommes victimes à cause de cela, faisons comme si ce n'était pas le cas et battons nous pour avoir les mêmes possibilités, les mêmes chances. C'est ce que j'ai toujours fait. Et c'est ce que j'enseigne à mes enfants. Que tu sois une fille, un gars, un jeune, un vieux, un brun, un petit, un gros, un roux ou un albinos tu es un humain et ici, en Amérique, en 2016, tu as les mêmes possibilités que tout le monde. Fais ta chance. Thats it.

Il y a de nombreux exemples qui m'ont fait tranquillement changer d'avis. J'ai vu qu'en 2016, en Amérique du Nord, ce n'est pas vrai qu'on est tous égaux.

Les noirs sont plus criminalisés, plus affectés par la pauvreté et le décrochage. Les autochtones sont plus pauvres, ont un plus haut taux de suicide, sont davantage victimes de violence conjugale.

Mais mes enfants sont noirs élevés dans un milieu «blanc». Seront-ils de ceux-là? Je ne sais pas. Ont-ils les mêmes chances que les enfants blancs? Je ne sais pas non plus.

Pis les Oscar là-dedans?

Mes enfants n'ont aucune chance de gagner un Oscar. On s'en fout me direz-vous, la majorité d'entre nous n'a aucune chance de gagner un Oscar, mais non, non je ne m'en fous pas. Mes enfants n'ont pas «presque pas de chances» de gagner ou d'être en nomination pour un Oscar parce que les nominés et les gagnants sont rares, ils n'ont pas de chance parce qu'ils sont noirs.

Ça, ça me dérange en crisse.

2016. Le président américain est noir, alors je me dis que tout est possible, qu'il n'y a pas de discrimination, mais c'est faux.

Le jury de l'Académie, qui décide des nominations, est à 94% blanc. Les nominés sont blancs. Les gagnants sont blancs. Depuis 1929, sur 2947 gagnants seulement 36 étaient noirs. La première femme oscarisée l'a été en 2002. DEUX MILLE DEUX?!?!?! Comment est-ce possible?

Les blancs vont voir des films de blancs. C'est comme ça. Donc même un excellent film, mettant en vedette des gens de couleur noir, a moins de chances. Hollywood vend des films blancs, avec des vedettes blanches... Seulement 10% des films faits à Hollywood ont comme acteurs principaux des gens d'autres couleurs que blanc.

Selon cette tendance, non seulement mes enfants n'ont pas de chance de gagner un Oscar, mais en plus, on peut oublier une carrière au cinéma. On s'en fout encore me direz-vous, mais non. Mes enfants représentent des millions d'enfants aux États-Unis qui n'auront pas la même chance que des enfants blancs.

Les membres de l'Académie sont membres à vie. Croyez-vous que ça va changer? Non.

Les Oscar sont blancs, la télé américaine est blanche, la télé québécoise est blanche, le cinéma québécois est blanc. Et quand ça marche, pourquoi changer? Pourquoi changer une formule gagnante? Le cinéma et la télé vont bien, alors ça va rester comme ça.

«Qu'ils deviennent acteur tes kids c'est toute, ils se trouveront ben une job».

Faux, si la télé et le cinéma sont blancs, on met dans la tête des kids noirs, bruns, africains, asiatiques ou hispaniques, que la télé, c'est un affaire de blancs. On les conditionne. Ils n'ont pas d'exemple comme eux. Même si je dis que la couleur n'influence pas leur choix, j'ai tort.

Psychologues, spécialistes de l'enfance, psychiatres le disent, on s'identifie aux gens qui nous ressemblent. Aux gens qui nous ressemblent physiquement, la couleur de peau étant une de ces ressemblances.

Mes enfants sont noirs et je veux leur montrer que, peu importe la couleur, on peut faire et réussir ce que l'on veut. Je veux leur montrer des exemples. Je veux qu'ils en voient par eux-même. Je veux qu'ils voient que la couleur, ça ne change rien aux possibilités.

Les Oscars c'est le contraire de ce que je tente d'inculquer à mes enfants.

Par contre, je veux leur prouver que ça peut changer et qu'en 2016 on se rend compte que tous doivent avoir les mêmes possibilités. Qu'on exige que tous aient les mêmes possibilités. Qu'on s'indigne, même quand on est blanc, que tous n'aient pas les mêmes chances.

DE LA MÊME AUTEURE

- Léon et son CPE

- Une partie de poker vient de débuter au ciel

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 9 acteurs qui auraient dû être nommés aux Oscars cette année Voyez les images