LES BLOGUES
28/06/2016 10:01 EDT | Actualisé 12/08/2016 03:43 EDT

La toge que tu ne porteras pas

Comme plein de Québécois, déjà en première année on te fait sentir différent. Tes parents essaient de te faire comprendre que l'important c'est l'effort, mais ton bulletin les trahit, c'est écrit «échec» ou «ne satisfait pas aux exigences».

Difficulté d'apprentissage au primaire. Dyslexie, TDA, trouble d'attention, retard intellectuel, bagage social et affectif, troubles du langage et autres raisons pour ne jamais arriver à rejoindre la moyenne, pour avoir toute la misère du monde à passer son année ou pour ne pas réussir son niveau.

Tu commences l'école en te faisant juger. À 7 ans tu sais déjà que même si tu aimes l'école, que tu donnes tout ce que tu peux comme effort, tu n'arrives pas à réussir comme tes amis. Comme plein de Québécois, déjà en première année on te fait sentir différent. Tes parents essaient de te faire comprendre que l'important c'est l'effort, mais ton bulletin les trahit, c'est écrit «échec» ou «ne satisfait pas aux exigences».

Nulle part il n'est inscrit «99% effort et 95% persévérance». Pourtant, tes parents te disent que c'est le plus important.

Après avoir buché plus que les autres au primaire, peut-être même après avoir repris une ou deux années tu vas aller au secondaire. Encore là, tes parents vont t'aider. Ils vont te soutenir, ils vont trouver de nouvelles façons pour te faire apprendre, ils vont t'encourager, te féliciter, ils vont trouver des ressources pour que tu passes, pour que tu comprennes, ils vont aller à l'école plus souvent que les autres parents, ils vont te dire que ta note, ce n'est pas grave, parce que tu as donné tout ce que tu pouvais. Tu vas te décourager. Mais ils vont te redonner la motivation. Des parents, ça sert à ça.

«Le système scolaire va te décourager, parce qu'avec ses notes, il est fait pour encourager les bons et décourager ceux qui buchent.»

Le maudit bulletin où tous tes efforts et ta persévérance ne seront pas soulignés va arriver. Mais tes parents vont moins y porter attention, parce qu'eux le savent que tu as donné le meilleur de toi-même. Le système scolaire ne le reconnaitra pas, mais eux oui. C'est grâce à leur attitude et ta détermination que tu vas te rendre aussi loin.

Le système scolaire va te décourager, parce que le système scolaire, avec ses notes, est fait pour encourager les bons et décourager ceux qui buchent et doivent vivre avec des différences. Parce que oui un 54% quand t'as buché toute l'année (excusez le sacre) ça décrisse un jeune de 15 ans. Quand il n'y a aucune note pour la persévérance et la motivation et que toi c'est ce que t'as fait, persévérer et continuer quand t'avais toute la misère à apprendre et à suivre, ça écoeure.

Quand le gouvernement dit que la persévérance scolaire c'est le plus important, mais qu'on refuse de faire porter une toge à un jeune qui a réussi, de peine et de misère à terminer son secondaire 4 pour aller au professionnel, ça m'enrage.

Je m'adresse à tous les jeunes qui n'auront pas un secondaire 5, non pas parce qu'ils n'ont pas travaillé et persévéré, mais parce qu'un secondaire 3 ou 4 c'était ce qu'ils visaient pour leur cheminement scolaire et que ce secondaire 3 ou 4 vaut le BAC de certains, je veux vous dire que même si on vous refuse la toge soyez fiers. Cette toge, depuis que je sais qu'on vous la refuse, ne veut plus rien dire pour moi. Cette toge signifiait pour moi la persévérance, le labeur et tous les efforts que l'on met pour arriver à la fin de nos études, quelles qu'elles soient. Votre secondaire 3 ou 4 ne mérite pas cette toge parce que cette toge est noire et que tous ceux qui passent la portent sans considération des efforts faits.

Vous méritez mieux. Vous méritez le foulard vert de la persévérance ou la chemise verte de l'effort. Parce que pour la plupart d'entre vous les efforts, malgré les difficultés et vos différences, ont commencé en première année pour se terminer là vous êtes. Vous vous dirigerez peut-être au professionnel ou sur le marché du travail, mais vous avez acquis ce qu'il y a de plus important: être déterminé et persévérer jusqu'au bout. Le bout de vos capacités. Grâce à cela vous aurez un travail et vous surmonterez les obstacles de la vie plus facilement parce que vous êtes déterminé.

Oubliez la toge noire de votre établissement qui croit que votre réussite se mesure en note. Portez du vert et vos parents aussi. Soyez fiers de votre parcours scolaire. Remerciez vos parents d'avoir su vous épauler et d'avoir eu le bon réflexe en vous disant que l'important c'était de continuer et de ne pas se décourager.

La toge qu'on vous refuse n'est pas synonyme de réussite. Avec vos efforts vous êtes LE synonyme de la réussite. Parce que la réussite c'est d'arriver à notre but, quel qu'il soit.

Suivez aussi Bianca Longpré sur sa page Facebook

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 8 camps de vacances qui feront le bonheur de vos enfants Voyez les images