LES BLOGUES
03/10/2016 09:33 EDT | Actualisé 03/10/2016 09:33 EDT

Chefferie du PQ: PSPP mérite notre premier choix

TEXTE COLLECTIF - Nous appuyons Paul, car il a démontré que l'on pouvait encore innover et surprendre au Parti québécois. Sa campagne, qui dépendait principalement des médias sociaux, a su captiver un auditoire jeune à travers des capsules et des interventions fort originales, par lesquelles il a apporté des idées nouvelles.

Ce billet de blogue est un texte collectif dont la liste des signataires se trouve en pied de page.

Lorsque Paul St-Pierre Plamondon a annoncé en juin dernier qu'il se lançait dans la course à la chefferie du Parti québécois, nous étions plus d'un à douter de la pertinence et de la viabilité de sa candidature. Contre toute attente, il a réussi à recueillir les 1500 signatures et les 20 000 dollars requis pour pouvoir entrer dans la course. Mais il a surtout créé la surprise en gagnant le cœur de nombreux membres du Parti québécois, en menant une campagne inspirante et constructive, et c'est pourquoi nous lui donnons notre premier choix.

Nous appuyons Paul, car il a démontré que l'on pouvait encore innover et surprendre au Parti québécois. Sa campagne, qui dépendait principalement des médias sociaux, a su captiver un auditoire jeune à travers des capsules et des interventions fort originales, par lesquelles il a apporté des idées nouvelles, notamment en matière de mécanique référendaire, de laïcité, de langue française, d'économie, de lutte à la corruption et d'égalité hommes femmes.

Nous appuyons Paul, car il a su incarner la volonté de renouveau du Parti québécois, en faisant rentrer dans ses rangs plusieurs milliers de nouveaux membres, dont il a suscité l'intérêt en menant une campagne constructive, intéressante et respectueuse en tout temps. Une campagne rafraichissante, qui n'a cessé avec le temps de gagner en crédibilité dans le tumulte ambiant d'une course au ton parfois acrimonieux et au discours souvent usé.

Surtout, Paul mérite notre soutien, car il a réellement fait la preuve de son talent. À chacun des débats, par la teneur de ses interventions et la qualité de ses prises de position, il a réussi à surprendre l'auditoire et à démontrer qu'il avait l'étoffe d'un chef. Sa spontanéité a su alléger cette course et inspirer la confiance. À cet égard, nous ne pouvons qu'être déçus de l'espace médiatique insuffisant qui lui a été accordé.

En somme, les idées constructives de Paul, la cohérence et la qualité de sa campagne et le renouveau qu'elle traduit méritent d'être encouragés, et cela ne peut se faire qu'en lui accordant notre premier choix. En effet, puisque les deuxièmes choix ne seront pas rendus publics, en lui donnant notre premier choix, nous lui permettons de finir sa course en force, et dans l'éventualité où les sondages disent vrai et où il serait éliminé au premier tour, notre second choix nous permettra d'exprimer notre voix quant au choix du prochain chef du parti.

Le Parti québécois se doit de souligner le mérite d'une campagne qui incarne réellement le renouveau. Que notre parti ait réussi à attirer une candidature de cette qualité avec un discours aussi constructif ne peut passer sous silence. Le message de réceptivité, par les membres, à la relance qu'il incarne doit être non équivoque. PSPP mérite notre premier choix.

Les signataires: Tomy-Richard Leboeuf McGregor, président de l'exécutif dans Marguerite-Bourgeoys et ex-candidat du Parti Québécois; Jerry Beaudoin, conseiller sur l'exécutif régional de Montréal-Centre du Parti Québécois; Clément Laberge, président de l'exécutif de la circonscription de Jean-Talon et candidat du PQ dans Jean-Talon en 2014; Pierre Bluteau, ancien agent le liaison du PQ de Chaudiere-Appalaches et militant du PQ de Lotbiniere-Frontenac; David Pagé, militant dans Hochelaga-Mainsoneuve; Nicolas Beaudoin-Lahaie, Président du comité des jeunes péquistes en Outaouais; Félix Bibeau, Vice-Président du comité des jeunes péquistes en Outaouais; Blake Ippersiel, conseiller sur le comité des jeunes péquistes en Outaouais; Amélie Legault, conseiller sur le comité des jeunes péquistes en Outaouais; Marc-André Blais, conseiller sur le comité des jeunes péquistes en Outaouais; Jean-Philippe Rodier, conseiller sur le comité des jeunes péquistes en Outaouais; Alexandre Dubé, président des jeunes péquistes de l'Estrie; Samuel Veillette, vice-président à l'organisation des jeunes péquistes de l'Estrie; Carolanne Daigle, vice-présidente aux communications des jeunes péquistes de l'Estrie; Philippe Simard, secrétaire-trésorier des jeunes péquistes de l'Estrie; Dominic Melançon, vice-président à l'organisation de l'Association péquiste de l'Université de Sherbrooke; Charles Picard-Duquette, trésorier du Parti Québécois de Sherbrooke; Jean-Philippe Whitney, représentant des jeunes du Parti Québécois de Sherbrooke; Maude Benoît-Charbonneau, représentante des jeunes du Parti Québécois d'Orford; Marc-Olivier Letendre, représentant des jeunes du Parti Québécois d'Orford; Samuel Cherubini, représentant des jeunes du Parti Québécois de Brome-Missisquoi; Guillaume Xavier Taillon, représentant des jeunes du Parti Québécois de Lac-Mégantic; Myriam Coulombe-Pontbriand, militante du Parti Québécois dans Crémazie; Éliane Pion, représente jeune dans Joliette; Olivier St-Germain, militant du PQ dans Berthier; Maxime Larochelle, militant du PQ dans Laurier-Dorion; Eléonore Bernier-Hamel, militante du PQ dans Laurier-Dorion; Simon Drapeau, représentant jeunesse dans St-Hyacinthe; Emrick Couture-Picard, militant du Parti Québécois en Estrie; Rodolphe Parent, militant dans Outremont.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Quatre nuances de bleu : leur démarche référendaire Voyez les images