LES BLOGUES
16/06/2018 17:13 EDT | Actualisé 16/06/2018 17:16 EDT

Votre copain acceptera votre utilisation des jouets sexuels s’il est un vrai féministe

«Un homme ouvert d’esprit et qui se préoccupe vraiment de votre plaisir prendra du recul et reconnaîtra que son pénis ne joue pas le rôle principal dans votre satisfaction.»

IPGGutenbergUKLtd

Je crois qu'il est important de parler de sexe, et bien que j'écrive à ce propos sur une base quotidienne, j'ai parfois l'impression de mener une existence hypocrite.

Durant les premiers mois de ma relation, j'étais incapable d'exprimer mes véritables sensations au-delà des formules convenues telles que «c'est bon» ou «va un peu plus bas». Un jour, j'ai expliqué à mon partenaire que si nous devions habiter ensemble, je devrais apporter ma collection de sex toys. J'ai pensé que c'était une manière aussi efficace qu'une autre d'engager une conversation, et ça a fonctionné !

Ces accessoires ont alimenté une discussion qui a porté non seulement sur leurs caractéristiques, mais également sur mes préférences sexuelles et la manière dont mon corps fonctionne. J'ai montré à mon copain comment je me masturbe et à quoi ressemblent mes orgasmes grâce à un graphique généré par l'application de mon vibromasseur.

Or, plusieurs mois se sont écoulés avant que j'utilise ces jouets durant nos rapports sexuels. J'y avais déjà pensé, mais j'ai été refroidie par la réaction de mon partenaire lorsque je lui ai suggéré cette option. Après avoir fait l'amour pour la millionième fois sans avoir atteint l'orgasme, je lui ai en effet demandé s'il consentirait à utiliser le vibromasseur. «C'est toi que je veux toucher, pas une machine», a-t-il répondu.

Cette réponse m'a fait douter de moi-même et m'a donné l'impression que les rapports sexuels faisant appel à des jouets sont moins romantiques. La simple pensée de les apporter me faisait craindre de dévaloriser mon partenaire. Je me sentais si exigeante que je n'osais même plus aborder le sujet.

Je craignais que mon copain finisse par penser que son organe sexuel était incapable de me satisfaire. Mais pour être honnête avec vous, c'était bel et bien le cas! Plusieurs hommes croient que leur pénis est un don du ciel qui fera mouiller et jouir les femmes à répétition. Mais en réalité, à peine 18 pour cent des femmes jouissent de la seule pénétration vaginale.

Un homme ouvert d'esprit et qui se préoccupe vraiment de votre plaisir prendra du recul et reconnaîtra que son pénis ne joue pas le rôle principal dans votre satisfaction. Cet organe est un atout de taille, mais il n'est pas absolument essentiel. Cette affirmation ne manquera pas de décontenancer l'homme égocentrique qui croit que l'univers du sexe tourne autour de son membre viril.

Mon copain n'est pas ce genre de personne, fort heureusement. Dans une autre de nos conversations au sujet des jouets sexuels, je lui ai dit sans détour que la pénétration n'était pas très efficace et que j'avais besoin d'une vraie stimulation clitoridienne pour prendre mon pied. À mon grand soulagement, il a admis qu'il aimait me regarder me masturber et a accepté que des accessoires fassent partie de nos ébats.

J'ai rapidement réalisé que dans la statistique «18 pour cent des femmes jouissent de la seule pénétration vaginale», le mot-clé est «seule». En ce qui me concerne, la pénétration accompagnée de la stimulation d'un jouet réussit toujours à me satisfaire. Les préliminaires ont leur importance, mais je trouve intéressant d'avoir autre chose à faire durant le coït que simplement plaire à mon copain. Notre relation est plus satisfaisante.

Les jouets sexuels ne sont pas la seule manière de rendre les rapports sexuels satisfaisants pour les deux partenaires, mais ils nous ont au moins donné l'occasion d'aborder le sujet. Depuis que j'apporte systématiquement des jouets sexuels au lit, je n'ai nullement l'impression que ceux-ci enlèvent quelque chose à notre relation. Nous sommes tous les deux présents l'un pour l'autre, et notre plaisir n'en est que plus grand.

J'ai entendu dire que certains hommes se sentent émasculés par les jouets sexuels, mais cette affirmation ne m'intimidera plus jamais. De toute manière, je ne suis pas intéressée à coucher avec une personne qui se sent menacée par un vibromasseur. En quelque sorte, on pourrait dire que l'attitude d'un homme envers les jouets sexuels est un critère déterminant de son féminisme.

L'homme qui croit que mon plaisir dépend uniquement de son pénis n'est pas le type de partenaire sexuel que je recherche. Et si jamais je veux connaître une telle personne, je prendrai soin d'apporter mon plus récent jouet sexuel dans la chambre à coucher.

La version originale anglaise de cet article a été publiée sur Bellesa.co.