profile image

Violaine Cousineau

Commissaire indépendante à la CSDM

Violaine Cousineau est professeure de français au collégial depuis près de 15 ans. Elle est originaire de Pointe-Saint-Charles, un quartier qu’elle habite encore et où elle élève ses deux enfants. Depuis plusieurs années, elle est engagée dans la vie communautaire de son quartier, ayant notamment œuvré au sein d’un organisme de développement culturel et d’un centre de la petite enfance. Elle s’est aussi investie dans l’organisme de participation des parents (OPP) de l’école que fréquente son aînée. Récemment, en collaboration avec des familles de Pointe-Saint-Charles, Violaine Cousineau a travaillé à la mise sur pied du volet alternatif de l’école primaire Charles-Lemoyne, qui ouvrira ses portes en septembre 2013.
Ayant à cœur les valeurs qui animent le système d’éducation public québécois, Violaine Cousineau entend mettre au service de ses concitoyens sa connaissance du Sud-Ouest et du milieu de l’enseignement pour soutenir les écoles dans leurs efforts afin de faire en sorte que chaque enfant s’épanouisse tout au long de son parcours scolaire. Elle souhaite notamment poursuivre le travail qui se fait déjà dans le milieu pour encourager la persévérance scolaire et trouver des façons novatrices d’arrimer « vie scolaire » et « vie de quartier ».
Violaine Cousineau a un profond attachement à son milieu et aux gens qui l’habitent. Consciente que les quartiers du Sud-Ouest vivent actuellement de profondes mutations sur le plan démographique, elle tient à trouver, de concert avec ses concitoyens, des façons de maintenir la cohésion sociale qui fait la richesse de ce milieu. En ce sens, Violaine Cousineau croit que l’école doit être le cœur battant d’un quartier et qu’autour d’elle peut se bâtir un milieu riche de ses différences.
Détentrice d’une maîtrise en études littéraires, Violaine Cousineau est fière de se joindre à l’équipe des commissaires scolaires afin de continuer à soutenir les efforts de tous ceux qui sont actuellement mobilisés en faveur de l’école publique.
BLOGUE École à la maison: on lâche du

BLOGUE École à la maison: on lâche du lest?

Les pratiques en vigueur dans les écoles alternatives du Québec ne sont pas si éloignées de celles qui se vivent dans les familles qui ont choisi de faire l’école à la maison.
01/09/2017 09:00 EDT
La fin du tripotage des notes,

La fin du tripotage des notes, vraiment?

Si le ministre souhaite réellement donner un coup de barre en matière de transparence et de rigueur dans l'évaluation des résultats, il ne pourra pas se contenter de reprocher aux écoles, aux directions et aux commissions scolaires leurs pratiques : il devra aussi poser un regard lucide sur ce qui se passe dans son propre ministère.
03/06/2017 11:16 EDT
La honte: réplique à l'humiliante diatribe d'un directeur

La honte: réplique à l'humiliante diatribe d'un directeur d'école

Vous vantez, sans gêne aucune, une école qui «rend des services éducatifs à une clientèle qui choisit de s'affranchir d'un service similaire offert gratuitement», comme si l'école publique tenait une plantation de coton et y réduisait à l'esclavage les enfants qu'elle accueille.
16/05/2017 09:06 EDT
Le tripotage des

Le tripotage des notes

Le bulletin chiffré est-il le meilleur outil pour ce faire? Est-il nécessaire de soumettre nos enfants, dès l'âge de 6 ou 7 ans, au stress et à la compétitivité qu'induit nécessairement la logique chiffrée?
11/05/2017 05:56 EDT
L'insolvabilité guette tout le

L'insolvabilité guette tout le monde

Ce n'est pas l'insolvabilité qui nous guette, mais l'aveuglement volontaire, l'exacerbation de l'individualisme et le maintien des inégalités sociales dont se fait complice un État qui sabre les savoirs fondamentaux.
26/04/2017 09:38 EDT
Des PPP pour faire bouger nos enfants

Des PPP pour faire bouger nos enfants (VIDÉO)

Le ministre de l'Éducation vient de nous retirer nos dernières illusions: l'entreprise de Pierre Lavoie (le Grand défi Pierre Lavoie) se voit confier le mandat étatique de faire bouger nos enfants une heure par jour.
05/04/2017 05:38 EDT
Un «Lab-école» aux relents

Un «Lab-école» aux relents doux-amers

D'abord parce que dans l'idée de «laboratoire», il y a l'évocation d'un prototype: imaginons la première parfaite magnifique école, celle qui sera érigée suite à toutes ces réflexions, et qui côtoiera les bunkers d'inspiration soviétique qui tiennent actuellement lieu d'écoles secondaires.
01/04/2017 08:18 EDT