profile image

Thomas de La Marnierre

Étudiant au baccalauréat en histoire à l'UQÀM

Thomas de La Marnierre est un étudiant au Baccalauréat en histoire à l'Université du Québec à Montréal. Il a auparavant obtenu deux DEC, en sciences naturelles et en sciences humaines. Il s'intéresse à une foule de sujets différents, tels que la politique québécoise et internationale, l'histoire, l'héraldique, la généalogie, les mathématiques, la physique, l'économie, la sociologie, l'informatique, la géopolitique, la littérature et la musique. Il est né à Montréal d'une mère québécoise et d'un père français provenant d'un milieu aristocratique. Il a grandi à Montréal (dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve) et à Terrebonne. Ses origines contradictoires lui ont permis d'avoir un regard moins unidimentionnel du monde. En plus du français, il parle anglais et castillan (espagnol). Thomas se bat pour l'autodétermination de tous les peuples sans discrimination et pour la justice sociale. Il aime transmettre et vulgariser son savoir, particulièrement quant aux aspects méconnus de l'histoire de l'Amérique française et autochtone et quant aux sciences.
Le coquelicot

Le coquelicot martial

Au Québec, le 11 novembre n'est pas un jour férié alors évidemment les célébrations sont moins pompeuses. Cependant, nos Anglo-Montréalais ont encore fait des scandales pour rien.
12/11/2015 11:41 EST
Pourquoi nous ne donnerons jamais

Pourquoi nous ne donnerons jamais d'itinéraire

Si notre manifestation devient « domestiquée », elle ne dérange rien, ce faisant elle ne fait pas pression, et donc elle n'est plus une authentique manifestation. Interdire les manifs qui dérangent, c'est purement et simplement interdire les manifs tout court.
30/03/2015 12:28 EDT