profile image

Serge Petitclerc

Porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté

Analyste politique et porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, M. Serge Petitclerc est politologue de formation. Issu des milieux populaires, il milite dans les mouvements sociaux depuis 25 ans.

Actif depuis 1998, le Collectif pour un Québec sans pauvreté regroupe 35 organisations nationales québécoises, populaires, communautaires, syndicales, religieuses, féministes, étudiantes, coopératives ainsi que des collectifs régionaux dans la plupart des régions du Québec. Depuis le début, le Collectif travaille en étroite association avec les personnes en situation de pauvreté.
Lutte à la pauvreté: quel chemin prendra le

Lutte à la pauvreté: quel chemin prendra le gouvernement?

Québec a avoué publiquement que les deux précédents plans d'action s'étaient soldés par un échec parce qu'ils n'avaient pas permis au Québec d'atteindre l'objectif de devenir l'une des nations industrialisées comptant le moins de personnes vivant en situation de pauvreté.
18/03/2017 08:15 EDT
Lutte contre la pauvreté: la magie de Noël, ce n'est pas

Lutte contre la pauvreté: la magie de Noël, ce n'est pas assez!

Nous ne demandons qu'à être convaincus que le gouvernement est sérieux dans sa soudaine intention de faire de la lutte à la pauvreté une priorité. Une question nous revient cependant toujours en tête : «Qu'est-ce que le gouvernement vient de comprendre qu'il n'avait pas compris pendant les deux premières années de son mandat?»
21/12/2016 08:24 EST
Le ministre Blais aurait tort de

Le ministre Blais aurait tort de pavoiser

Nous devons dénoncer les sanctions, mais aussi la lâcheté et le mépris pour la démocratie dont le gouvernement a fait preuve dans la dernière année.
30/09/2016 10:00 EDT
François Blais: un ministre plus fermé qu'une

François Blais: un ministre plus fermé qu'une huître

François Blais refuse de divulguer les données qui pourraient aider à juger de la pertinence des mesures qu'il préconise pour les personnes assistées sociales. Cette rétention d'information semble s'inscrire dans un processus de désinformation.
26/09/2016 08:58 EDT
Un peu moins d'arguments non fondés,

Un peu moins d'arguments non fondés, svp!

Monsieur le ministre, lorsque les prestations d'aide sociale seront suffisantes pour couvrir les besoins de base des personnes, que les ressources pour l'aide à l'emploi seront suffisantes, que les écoles auront les moyens de faire une vraie lutte au décrochage scolaire, que l'alphabétisation sera une vraie priorité... nous pourrons discuter de sanctions financières.
07/09/2016 10:18 EDT
Demander l'aide sociale à 18 ans, un projet de

Demander l'aide sociale à 18 ans, un projet de vie?

Le jour où cet enfant d'une famille monoparentale a 18 ans, sa famille n'existe plus [...] Si le jeune ne fait pas une demande d'aide sociale, le revenu de cette «ex-famille» passe de quelque 1 500$ par mois à environ 850$.
14/03/2016 01:42 EDT
À vous de vous remettre au travail, monsieur

À vous de vous remettre au travail, monsieur Hamad!

Les personnes assistées sociales ne sont pas paresseuses, comme semble le croire le ministre Hamad, mais plutôt des victimes d'un marché du travail compétitif, qui crée structurellement de l'exclusion.
11/01/2016 10:48 EST