profile image

Sérénade Chafik

Auteur investie dans la lutte pour les droits des femmes, contre les violences faites aux femmes soumises aux codes de famille régis par la Charia

Dans Répudiation, Michel Lafon, 2003 Sérénade Chafik éclaire sur la situation des femmes en Égypte en remontant à son enfance au Caire. Fille de parents militants de gauche, elle a vécu en direct les espoirs de progrès social et les désillusions qui ont suivi. De Nasser à Sadate, puis à Moubarak, elle est témoin de l’islamisation de la cité et en parallèle de la régression des droits des femmes et des libertés d’expression Née au Caire en 1965. Elle est arrivée en France à l’âge de 12ans Elle est investie dans la lutte pour les droits des femmes, contre les violences faites aux femmes soumises aux codes de famille régis par la Charia, Elle a contribué lors des émeutes des banlieues en 2015 à une lecture féministe de ces violences urbaines, a plusieurs publication militantes sur l’immigration, sur les violences faites aux femmes ainsi que sur l’excision. Elle a contribué lors des émeutes des banlieues en 2005 à la lecture féministe de ces violences urbaines, lors de colloques dans le cadre de l’association Droits et soins contre les violences. Elle est souvent invitée pour apporter sa contribution dans l’analyse de la place des femmes dans les révolutions du printemps arabe et l’état des droits humains en Egypte depuis la révolution du 25 janvier 2011