profile image

Savignac

Blogueur

De formation littéraire, homme de communication, blogueur contrarié. le.blogue.de.savignac@gmail.com http://www.facebook.com/savignac.montreal
Alamy

Pornographie

Le théâtre romain avait établi ses règles, tout ne se montrait pas. Ainsi on mourait et on s'aimait, mais derrière le rideau. Ob-scène. Et Occupation Double nous invite derrière ce rideau, pour y voir s'aimer et mourir sans pudeur ses acteurs. Si le Larousse est à portée de votre main, vérifiez, la présence de détails obscènes dans certaines oeuvres ou publications, c'est la définition de la pornographie.
05/10/2012 10:10 EDT
Shutterstock

Les riches, les pauvres, et moi, et moi, et moi...

Rouges contre verts, Québec contre Montréal, Souveraineté contre Fédération, vieux contre jeunes, Radio X contre toute intelligence, Trudeau contre Brazeau (et contre toute intelligence aussi), un avion de chasse contre Radio-Canada, Lulu contre le PQ, la gauche contre la droite, une matraque contre ta mâchoire, Quebecor contre Bell et Astral, Anglos contre Francos... on raconte même que Brault et Martineau feraient chambre à part.
28/09/2012 11:16 EDT
FlickR/Hervé KERNEIS

Soûlitude

Les Chimbas vivent tout nus, entre la Namibie et l'Angola, et se teignent la peau en rouge. Leurs maisons sont faites de feuilles de palmiers et d'excréments de vache, et leur préoccupation principale réside dans le dialogue éternel et sacré avec les morts... peu de points communs donc avec Outremont. Pourtant: les hommes font pipi debout, les femmes se mettent, au mieux de leur possible, jolies, afin d'être fécondées, et nul doute qu'elles aiment leurs enfants. Leurs os sont blancs, ils ont deux fois cinq orteils, mais c'est là que s'arrête toute comparaison.
22/09/2012 10:02 EDT
AP

Occupy: le retour des romantiques

L'indignation qui s'est manifestée en 2011 n'est pas une aspiration romantique. C'est un pouls. Le pouls d'une humanité qui sent que la course folle au profit est un non-sens, qu'elle n'est pas source de bonheur, qu'elle assassine air, arbres et enfants, et finalement qu'elle ne profitera bientôt plus à personne. À quoi sert Occupy? À nous maintenir en éveil et attentif. À nous inviter à écouter ce pouls-là battre, le pouls de notre existence collective.
18/09/2012 08:51 EDT
AP

Je sais que vous pleurerez

Le lendemain, comme après un bon match, comme après un bon film, comme après un bon show, j'avais juste envie de partager ma soirée, d'en parler, avec les amis, les collègues. Mamma mia... Pour aggraver mon cas, il se trouve que je suis un lecteur de la revue littéraire L'Inconvénient. Ça, ça reste entre nous par exemple, je n'en ai pas parlé aux copains, je la lis en cachette, je veux pas finir tout seul. Le prochain numéro, à paraître cet automne, traitera de ce sujet : L'anti-intellectualisme au Québec.
14/09/2012 10:40 EDT
Alamy

Un tapis rouge à la violence

Plutôt que de se contenter d'exprimer une opinion, il est aujourd'hui essentiel de discréditer celle qu'on ne partage pas, et si possible avec fracas. On passe alors du désaccord à une forme empirique du dénigrement dont le seul but est d'obtenir un écho et quelques secondes d'attention dans le tintamare incessant des convictions débridées. Et de ne pas hésiter à faire d'un simple point de vue, une haine en devenir, une haine en partage.
06/09/2012 10:54 EDT
alamy

J'ai le cancer

La mort est venue frapper à ma porte. J'adore cette métaphore, je l'utilise beaucoup dans les cinq à sept, ça me donne un air mystérieux et temporaire, ce qui suscite chez la femelle une urgence de rapprochement. Donc j'allais mourir. Plutôt que d'enfiler un t-shirt blanc frappé de logos commerciaux empathiques et d'aller marcher la nuit avec des plus cancéreux mais plus optimistes que moi, j'ai dit d'accord. Mourons.
28/08/2012 09:25 EDT
Myriam Lefebvre

Salut le jeune

Ça commençait comme ça. Salut le jeune. Tu te souviens? je t'avais écrit une lettre, en mars. Je t'en demandais beaucoup, sans savoir que tu m'en donnerais autant. REER, hypothèque, flos et pli au pantalon, je te parlais de mon impuissance, et je te demandais de leur dire non, pour nous. Je te disais combien j'avais besoin de ton euphorie, de ta rage, de ta force, de ta liberté. Aujourd'hui c'est fini. Tu retournes en classe. Étudier. Tu n'as jamais eu d'autre projet. Ta cohérence honore ton printemps et ton carré de tissu.
19/08/2012 10:44 EDT
JJ Thompson/medianeeds.ca

Occupons Montréal... en blanc

"Élégance, convivialité et savoir-vivre... le temps d'une soirée, les invités se réapproprient une part de leur patrimoine en le mettant en valeur par leur simple présence ... tous les convives se démarquent par leur élégance tant sur le plan de leur comportement que dans leur tenue". Dixit le site web du Dîner en blanc.
17/08/2012 09:38 EDT
PC

Zinedine Zidane, Alexandre Despatie et Gabriel Nadeau-Dubois

Dany Laferrière, dans une chronique majestueuse, égale à chaque mot que prononce ou écrit cet homme-là, dira : "Dans les anciennes fables plus sanglantes des frères Grimm, une fin avec un carton rouge était acceptable. Mais aujourd'hui, dans cette étrange époque où tous les humains semblent avoir bu durant leur enfance du lait de Disney, une fin qui ne soit pas rose est inacceptable. Tout doit bien finir. Nous devons aimer nos héros. Avant de les ranger dans le placard des bons souvenirs.
10/08/2012 08:44 EDT
Capture d'ecran

L'autre beau risque

Seul le PQ peut battre Charest. Mais c'est un parti souverainiste. Et comme les forces libérales ont réussi, comme elles l'ont fait avec le carré rouge, à dénigrer avec succès l'idée d'un pays, Marois se voit encore condamnée à l'échec. À moins que le Parti Québécois ne prenne sa décision la plus audacieuse depuis René Lévesque : celle de s'engager, en cas de victoire, à mettre la souveraineté de côté, afin de rassembler derrière elle toute la colère contre Charest, sans écarter les allergiques frileux d'un pays.
30/07/2012 10:09 EDT
Shutterstock

Noyades: une minute d'éternité

La responsabilité, distinction principale de notre vie d'adulte. Cette responsabilité ultime de faire venir ici de nouveaux petits habitants, et de les accompagner d'amour et de protection vers leur envol. Des années sublimes et exigeantes pendant lesquelles nous sommes propriétaires de ces existences trop fragiles. Puis, parfois, arrive cette minute d'éternité.
16/07/2012 10:22 EDT
AFP

Hiroshima mon Asbestos

90,000 morts. C'est le bilan de l'amiante chaque année dans le monde. L'amiante, c'est un Hiroshima à chaque printemps. L'amiante, c'est un séisme haïtien tous les deux ans et demi. Sans émotion, sans caméra, sans Luck Mervil. Des petites morts sans importance.
05/07/2012 10:41 EDT
Shutterstock

Fête du Canada: les importés

Comment peux-tu te sentir d'un même pays qu'un type que tu rencontres et qui ne parle pas la même langue que toi, qui ne lit pas les mêmes livres, les mêmes journaux, qui n'écoute pas la même musique, qui ne prépare pas les mêmes mets, qui ne voit pas le même présentateur au téléjournal le soir à la télé et qui te regarde, l'oeil ahuri, quand tu lui parles, ému, de Passe-Partout? Comment t'appelles ça toi?
01/07/2012 01:34 EDT
Alamy

Jeff Fillion et le temps de trop longue sécheresse

Elle détestait ma virilité en construction, mais elle appréciait mes travaux. Grâce à ça, elle me gratifia de quelques précieuses minutes supplémentaires d'échanges de fins de cours tout au long de l'année, minutes que je ne savais pas encore déterminantes. Pirandello, Kant, Voltaire, les Grecs, l'école allemande. - Vous écrivez bien Étienne, votre réflexion commence à se structurer, mais je ne me fais pas d'illusions, vous allez sécher, comme presque tous les autres.
22/06/2012 09:22 EDT
PC

La boîte à chaussures

T'avais le droit d'être pour l'augmentation des frais de scolarité. Peut-être même que t'avais de bons arguments. Peut-être même que tes calculs étaient justes, et que ta perspective économique faisait du sens. Depuis, la rue a rougi et ton incompréhension a désormais laissé place à ta mauvaiseté. Hier, tu ne comprenais pas la jeunesse, aujourd'hui, tu la détestes.
14/06/2012 12:43 EDT
CP

Amir, ou la chronique des petites haines ordinaires

Ramassé pèle-mêle sur les médias sociaux : "Amir Khadir arrêté.. Tout d'un coup j'feel pour un shistaouk". Aussi : "Qu'il retourne en Iran !!", "bin content.......méchant tawin ste tamoul là.....". Encore : "Depuis le temps qu'il essayait sans succès. Il va pouvoir jouer au Martyre maintenant, comme un bon musulman!" Ces vomissures honteuses sont l'expression de ces petites haines ordinaires que les idéologues se gardent bien de prononcer en public, tout en s'assurant de provoquer cet écho à l'odeur du dégoût.
07/06/2012 10:45 EDT
CP

C'est vous qui me faites peur

Parenthèse: là, il va vraiment falloir donner un petit break à Gérald. Entre les chaussées qui s'affaissent, les fumigènes dans le métro, les inondations vénitiennes, les dépeçages et les anarchistes à la spatule menaçante, Montréal devient aussi difficile à vendre qu'une semaine en tout-inclus en Libye. L'enquête progresse vite donc, et c'est le jeune Luka Rocco, la trentaine un peu paumée, qui a fait le coup. Aubaine, c'est un acteur porno, on a plein de photos de lui, dont des photos montrables dans le Journal de Montréal.
02/06/2012 10:16 EDT

Pardon pour la casserole

C'est fini. Enfin presque. Enfin sûrement. Enfin j'imagine. Il faut sauver les festivals, le grand prix, le dollar. Priorités. Tu te souviens de moi le jeune? C'est moi, le passant. Je t'écrivais, c'était au début, c'était en mars, je te parlais de mon impuissance et de mon scaphandre. Je te demandais de l'aide. Tu te souviens pas? Je comprends. Avoir pris autant de coups de matraque sur la gueule, avoir été poivré comme un steak à relever, ça se peut bien ...
30/05/2012 08:10 EDT