profile image

Rosa Pires

Militante féministe et souverainiste

Candidate à la maîtrise en sciences politiques, Rosa Pires a œuvré pendant plus de 18 ans sur des dossiers ayant comme principaux enjeux l’inclusion des Québécois issus de l’immigration et l’égalité homme-femme, soit au sein de la politique québécoise, du mouvement communautaire ou en coopération internationale. Attachée politique de deux ministres, au sein du gouvernement péquiste de 1994 à 1997, elle participe activement au référendum de 1995 et devient membre du Comité ethno-culturel pour le Oui. Elle partira par la suite à titre de coopérante pour Cuso Canada pendant quatre ans au Mozambique, où elle travaillera de pair avec des femmes syndicalistes africaines, sur des projets visant une plus grande égalité hommes-femmes. En 2003, Rosa s’intéressera à la participation citoyenne des québécois issus de l’immigration au sein de la démocratie municipale montréalaise en tant que Chargée de projets au Centre d’écologie urbaine de Montréal. En 2007, elle retournera au Parti québécois, mais cette fois-ci en tant que Chargée de projets, à la permanence du parti. En 2009, elle retourne au sein du mouvement communautaire pour travailler au regroupement québécois des CALACS (Centre d’aide et de lutte aux agressions à caractère sexuel), ce qui la mène aujourd’hui à militer au sein du mouvement féministe québécois.
PC

Monsieur Parizeau: le faux pas et la réconciliation

En apprenant la mort de Jacques Parizeau, je me suis surprise à pleurer. Pleurer comme une fille pleure un proche parent, parti trop vite, alors qu'elle avait encore tant à dire. À entendre les réactions suite à son décès, il ne reste plus grand monde pour rappeler ses très rares faux pas, mais aussi témoigner de la grande humilité avec laquelle il a racheté sa faute.
02/06/2015 11:53 EDT
PC

L'éternel piège de Lise Payette

Décidément, la crainte de la disparition de la Volksnation, et de la Kulturnation, est une obsession à laquelle Lise Payette semble tenir à travers les années, en ne soupçonnant pas que c'est cette même obsession qui fera réellement disparaître l'idée d'une nation québécoise autonome.
29/10/2014 08:53 EDT
Alamy

Une solidarité féministe à géométrie variable

Djemila Benhabib et ses acolytes du mouvement Pour le droit des femmes devraient se demander, où sont les valeurs québécoises d'égalité homme-femme du gouvernement québécois et ce, quel que soit le parti au pouvoir.
02/10/2013 12:32 EDT
PC

La Charte, pas une stratégie électoraliste?

Permettez-moi d'exprimer quelques doutes quant à l'affirmation du ministre Drainville à l'effet que la Charte des valeurs québécoises ne serait pas une stratégie électoraliste. Pour ma part, je crois fermement le contraire, et je dirais même que tout cela a pris naissance un malheureux 30 octobre 1995.
26/09/2013 12:25 EDT