profile image

Robert Asselin

Directeur associé de l’École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa

Robert Asselin est Vice-Président, Politique et Recherche à Canada 2020, un institut de recherche progressiste basée à Ottawa.

Robert est aussi directeur associé de l'École supérieure d'affaires publiques et internationales. Il enseigne les politiques publiques, la politique canadienne, la gouvernance démocratique et la communication politique. Il a été rédacteur de discours du premier ministre du Canada et du chef de l'Opposition officielle et conseiller ministériel au sein des gouvernements Chrétien et Martin. Il a agi comme conseiller et rédacteur de discours du chef du Parti libéral du Canada (dont le premier ministre du Canada) au cours de trois campagnes électorales nationales. Il est également conseiller du nouveau chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau.
Une nomination

Une nomination inacceptable

En nommant un ministre des Affaires étrangères unilingue anglophone, Stephen Harper manque à son devoir et handicape lourdement le précieux avantage que nous procure notre dualité linguistique sur la scène internationale.
10/02/2015 10:42 EST
S'élever dans

S'élever dans l'adversité

L'attaque d'hier a été l'oeuvre d'un lâche qui s'en est pris à des gens innocents. Aujourd'hui, la vie doit suivre son cours.
23/10/2014 10:50 EDT
Au nom des sacro-saintes valeurs

Au nom des sacro-saintes valeurs québécoises

Charcuter des libertés individuelles au nom de la réalisation d'un état (qui est déjà) laïc ne dupera personne. Est-ce vraiment le pays auquel les indépendantistes québécois aspirent?
09/09/2013 02:12 EDT
Un député, ça sert à

Un député, ça sert à quoi?

S'il est vrai que la centralisation du pouvoir a atteint son apogée sous la gouverne de Stephen Harper, qui contrôle tout et décide tout, la prédominance de l'exécutif dans notre système politique en soi n'est pas un phénomène récent. C'est l'un des fondements du parlementarisme britannique.
11/06/2013 08:40 EDT
Le

Le rassembleur

Qu'ai-je découvert de Justin Trudeau au cours des derniers mois? D'abord qu'il ne doit rien à personne. Ni à son entourage, au parti, ou à la communauté d'affaires. C'est un homme qui apprend et grandit dans l'adversité et qui ne se prend pas trop au sérieux. Il s'entoure de gens qui ne pensent pas toujours comme lui et qui ne sont pas complaisants à son égard. Il aime les défis et est déterminé à rester lui-même. Il a une capacité remarquable de rassembler les gens.
18/04/2013 11:19 EDT