profile image

Richard Perron

President of Quebec Union of Public Employees (SPGQ)

Avant son élection à la présidence du SPGQ, M. Perron a été successivement, de 2001 à 2012, chef du pupitre Washington, Antilles, Afrique australe et centrale, Proche-Orient et Égypte au ministère des Relations internationales du Québec (MRI). En 1995, il a été l’attaché aux communications de la Délégation du Québec à Bruxelles. De 1996 à 1999, il a été conseiller et directeur p.i. au Bureau du Québec à Washington.

Membre du Barreau du Québec depuis 1991, M. Perron détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, une maîtrise en Relations internationales à l'Université Laval, une maîtrise en administration publique et un diplôme de cycle international long à l'École nationale d'administration (ÉNA) en France.

Père attentionné de trois enfants, il est un grand promoteur de la conciliation travail / vie personnelle.

Depuis juin 2012, à titre de président du Syndicat, M. Perron met à profit sa formation et ses expériences professionnelles, syndicales et associatives au service des 25 000 membres que compte le SPGQ.
Éloge de la

Éloge de la rigueur

Le mot rigueur est rarement associé au discours d'un dirigeant syndical par les commentateurs et chroniqueurs politiques. Et pourtant, j'ai appelé le gouvernement du Québec à faire preuve d'une plus grande rigueur dans l'usage des fonds publics bien avant l'élection des libéraux.
21/05/2014 11:02 EDT
Le gros bon sens doit primer M.

Le gros bon sens doit primer M. Couillard

À peine le gouvernement en place, le premier ministre annonce des mesures d'austérité qui vont à l'encontre du gros bon sens. Même la commission Charbonneau met le doigt sur le bobo: la perte d'expertise au sein des ministères a eu des conséquences coûteuses pour les contribuables québécois.
28/04/2014 11:26 EDT
Le dernier droit - Richard Perron, président du

Le dernier droit - Richard Perron, président du SPQG

Le SPGQ n'a rien contre la remise en question des fonctions de l'État. C'est un exercice normal et sain. Cependant, il semble que cette remise en question ne va jamais au fond des choses: même une fois établie qu'une fonction de l'État doit demeurer, est-ce que l'on s'assure que l'argent des contribuables nécessaire à son maintien est bien géré?
31/03/2014 11:42 EDT
Une gifle pour les femmes! - Richard Perron, président du

Une gifle pour les femmes! - Richard Perron, président du SPGQ

Une étude de Statistique Canada est venue nous rappeler un phénomène qui persiste depuis trop longtemps: même munies d'un diplôme universitaire, les femmes demeurent globalement moins bien rémunérées que les hommes. Pourquoi, me répondrez-vous? Parce qu'elles sont plus nombreuses à travailler dans le secteur public que dans le secteur privé.
05/03/2014 12:47 EST
Donnons-nous «les grands moyens» d'avoir un État plus efficace - Richard

Donnons-nous «les grands moyens» d'avoir un État plus efficace - Richard Perron

Peu importe notre revenu, nous sommes tous préoccupés par la façon dont nos taxes sont dépensées. En tant que président du plus important syndicat représentant des personnes professionnelles, j'ai eu connaissance de faits troublants. Je n'ai pas hésité et je n'hésiterai jamais à dénoncer publiquement ces abus, comme me le demandent nos membres.
17/01/2014 12:26 EST
Un temps de réflexion - Richard

Un temps de réflexion - Richard Perron

Bien qu'elles puissent sembler éloignées de la vie de tous les jours, je vous assure que les diverses expertises des employés de l'État sont, au contraire, tout à fait connectées sur le réel.
19/12/2013 12:35 EST