profile image

Pierre Verluise

Directeur du site Diploweb et enseignant chercheur en géopolitique

Directeur du  Diploweb et docteur en géopolitique. Directeur de recherche à l’IRIS. Pierre Verluise enseigne la Géographie politique à la Sorbonne, au Magistère de relations internationales et action à l’étranger (MRIAE) de l’Université Paris I. Distinguished Professor de Géopolitique à GEM. Il a fondé le séminaire géopolitique de l’Europe à l’Ecole de guerre.  Auteur de quinze livres, dont "Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où?" éd. Argos.

Biographie complète le site Diploweb

Page Facebook
La Corée du Sud

La Corée du Sud m'inquiète

<img alt="2013-02-18-diplowebpullquote.jpg" src="http://images.huffingtonpost.com/2013-02-18-diplowebpullquote.jpg" width="300" height="38" /> Dans toute relation asymétrique, on distingue un acteur, le faible, qui cherche constamment à combler son retard, et se hisser au niveau de son adversaire. En se dotant de l'arme nucléaire, la Corée du Nord cherche à rattraper son retard, désormais béant, sur son voisin et rival. L'autre acteur de la relation asymétrique, le fort, a pour objectif de maintenir son avance, soit en hissant son propre niveau, soit en barrant la route du faible. En clair, l'équilibre ne lui convient pas.
17/04/2013 06:27 EDT
Corée du Nord: les calculs stratégiques de Kim

Corée du Nord: les calculs stratégiques de Kim Jong-Un

<a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/barthalamy-courmont/calculs-strategiques-kim-jong-un_b_3036674.html" target="_hplink"><img alt="2013-02-18-diplowebpullquote.jpg" src="http://images.huffingtonpost.com/2013-02-18-diplowebpullquote.jpg" width="300" height="38" /></a>En menaçant Séoul et Washington de frappes nucléaires et en faisant usage d'une rhétorique d'une rare agressivité, la Corée du Nord s'est invitée une nouvelle fois dans l'actualité internationale au chapitre des grands perturbateurs.
08/04/2013 09:44 EDT