profile image

Pierre Guerlain

Emeritus professor, Universite Paris Ouest, Nanterre, France

I am an emeritus professor of American studies with a special interest in US foreign policy. My fields of interest are politics and sociology.
Ukraine: le retour du manichéisme de guerre

Ukraine: le retour du manichéisme de guerre froide

Il ne s'agit pas de mettre les deux camps sur le même plan mais d'avancer sur le plan des relations internationales en évitant la guerre par la prise en compte des intérêts de tous les acteurs.
18/03/2014 10:15 EDT
Petit cours de «JO

Petit cours de «JO politique»

Les 50 milliards de dollars que coûtent les JO en Russie dépassent certes l'entendement et les possibilités des contribuables russes, mais ils sont symboliques du gaspillage généralisé que le sport compétitif légitime.
10/02/2014 09:59 EST
Le bal des menteurs et la

Le bal des menteurs et la diplomatie

Il est clair pour ceux qui suivent les affaires de plagiat dans le monde universitaire, ou de pédophilie dans l'Église catholique, que le mensonge est très répandu dans nos sociétés, même en dehors de la politique. Néanmoins, dans l'espace public et les relations internationales, le mensonge est la norme.
23/09/2013 10:48 EDT
Snowden ou l'invention de la guerre

Snowden ou l'invention de la guerre tiède

Les États-Unis sont mus par une logique du secret et de l'intimidation et les seuls pays qui peuvent leur résister sont des pays en guerre tiède avec eux, la Russie ou le Venezuela et la Bolivie.
08/08/2013 10:25 EDT
La Cour suprême américaine et la «tolérance

La Cour suprême américaine et la «tolérance répressive»

La Cour suprême américaine a rendu deux arrêts importants la semaine dernière, à chaque fois avec une majorité de 5 contre 4. Elle a d'abord invalidé une partie du <em>Voting Rights Ac</em>t de 1965 qui mettait certains États sous surveillance fédérale en matière de lois électorales, puis elle a aboli le <em>Defense of Marriage Act</em>, ce qui a ouvert la voie au mariage gai sur tout le territoire américain.
11/07/2013 10:59 EDT
Le réveil

Le réveil d'Obama?

Obama a promis une meilleure régulation de l'utilisation des drones et ce tournant rhétorique, et peut-être politique, a été salué par tous les progressistes. Néanmoins, toute une série de questions restent posées tant sur le plan politique que sur celui du droit. Pourquoi Obama a t-il attendu le début de son 2e mandat pour réaffirmer la nécessité de fermer Guantánamo? Pourquoi Obama affirme-t-il que l'emploi des drones est légal, alors qu'il viole la souveraineté des États? Pourquoi ne mentionne-t-il pas les centaines de morts d'innocents causées par les drones?
30/05/2013 12:08 EDT
Obama: Gulliver empêtré, Gulliver

Obama: Gulliver empêtré, Gulliver déchainé

Le président des États-Unis, souvent présenté comme l'homme le plus puissant du monde, ne peut pas faire passer une mesure de bon sens qui est soutenue par une immense majorité d'Américains. Il y a clairement un problème structurel dans le fonctionnement de la démocratie américaine. Les lobbys, notamment la NRA (National Rifle Association), s'opposent à toute tentative de réglementation des ventes d'armes. Comme les élus dépendent de ces lobbys pour leur élection, ils suivent leurs recommandations, même lorsque leurs électeurs ont une opinion différente. Gulliver empêtré est condamné à la paralysie politique.
04/04/2013 09:38 EDT
Chavez et les

Chavez et les États-Unis

Hugo Chavez a mis en scène le divorce entre États-Unis et Amérique du Sud et l'a globalisé par ses talents oratoires ainsi que son génie de la provocation. Mais ce n'est pas le président vénézuélien qui l'a inventé. Il a soufflé sur les braises de l'hostilité des dirigeants de gauche latino-américains vis-à-vis de leur puissant voisin du Nord.
07/03/2013 10:02 EST
Les États-Unis et le

Les États-Unis et le monde

Le monde regarde les États-Unis qui eux, en période électorale comme en temps normal, se regardent le nombril. La bourde de Romney qui ne savait pas que l'Iran n'a pas besoin de la Syrie pour avoir accès à la mer est symptomatique de ce désintérêt pour le monde.
01/11/2012 10:48 EDT