profile image

Michel Pruneau

Auteur

Michel Pruneau a publié plusieurs ouvrages dont le fil conducteur est la quête de liberté face aux défis de l’existence humaine.

Dans ses essais, il a abordé les thèmes de la santé globale ( La santé n’est pas l’absence de maladie, Libre Expression 1988), les défis de la paternité ( Cœur de père, Libre Expression 1990), les dérives sectaires du nouvel âge ( Les Marchands d’âmes, Stanké 1998 - prix de l’Association des Sceptiques du Québec), la culture des relations amoureuses ( Plaisirs et défis du lien amoureux, VLB Éditeur 2000), l’identité sexuelle masculine ( Les Monologues du pénis, Lanctôt éditeur 2007) et les dérives de l’écologisme face aux défis planétaires ( La dérive écologique, le mythe de la Terre en colère, Éditions Transit 2010). Il a également publié une biographie ( Mémoire de guerrier, la vie de Peteris Zalums) relatant le parcours singulier d’un jeune citoyen de la Lettonie lors de la Seconde Guerre mondiale et au cœur de la guerre d’Indochine. Michel Pruneau vient de terminer l’écriture d’un journal philosophique sur les croyances au Québec de 1957 à 2010.

Depuis 1985, Michel Pruneau est conseiller pédagogique à la Formation continue du Cégep Marie-Victorin. Il a notamment fondé et dirigé une école de massothérapie et de relation d’aide jusqu’en 1999. Depuis, il est responsable du développement et de l’évaluation des programmes collégiaux, ainsi que des formations professionnelles en intervention psychosociale et en administration offertes aux Inuits du Nunavik.

> Son site Internet: michelpruneau.com

>Sa page Facebook officielle
Les athées sont-ils moins arrogants que les

Les athées sont-ils moins arrogants que les croyants?

Chaque citoyen a tout à fait le droit de s'exprimer selon ses convictions, mais il est étonnant de constater que certains athées prennent position avec la même raideur intellectuelle qui caractérisait le tribunal de la Sainte Inquisition.
18/03/2017 08:15 EDT
Sommes-nous responsables du

Sommes-nous responsables du terrorisme?

Une autre horreur s'est produite. Cette fois, un jeune homme sans histoire est entré dans une mosquée de Québec pour tuer des musulmans. Comment trouver un sens à un acte aussi absurde? Quelle part de responsabilité individuelle et collective pouvons-nous assumer pour ne pas nourrir la terreur?
02/02/2017 06:14 EST
Les canaris de la fin du

Les canaris de la fin du monde

Au début du nouveau millénaire, après le choc du 11 septembre 2001, l'angoisse écologique s'est imposée à nous pour prendre le relais de façon durable.
23/11/2016 09:59 EST
De la culture du viol à la culture du

De la culture du viol à la culture du désir

En accréditant d'emblée la notion de culture du viol, on en vient à considérer que les jeux de séduction entre adultes constituent en soi une forme de crime contre la féminité.
15/11/2016 09:51 EST