profile image

Martin Proulx

Stagiaire en droit, coidéateur de Projet 4 septembre et 25 décembre

Martin Proulx est âgé de 50 ans.

Il habite la rive-sud de Québec.

Père de 3 grandes filles de 20, 23 et 25 ans, Martin partage sa vie avec sa conjointe depuis 10 ans.

Il est un passionné de bonne bouffe, un excellent cuisinier. Il adore les sports motorisés.

Martin travaille dans le domaine de la santé comme président de Duverdier Consultants Inc., en  recherche clinique.

Au printemps 2016, Martin a été diagnostiqué d’un cancer du sein. Aujourd’hui, il s’est donné comme mission de sensibiliser les hommes à cette maladie.

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé

C'est en regardant le célèbre bulletin de Claire Chazal sur TF1 (la Sophie Thibault française) que j'ai aperçu les nombreuses pancartes où apparaissait, parmi d'autres, le slogan «pas touche à mon Code civil!». Premièrement, «ton» Code civil? Ambitieux... Deuxièmement, «pas touche»? Déplacé. J'ai fait <em>mute</em> sur Claire Chazal et j'ai tenté de raisonner. Sur les bancs d'une faculté de droit, on nous apprend à appliquer cette logique, parfois fâcheuse mais nécessaire, voulant que les libertés des uns se terminent là où commencent celles des autres.
15/01/2013 10:23 EST
Révélations de Zambito: Les singes de

Révélations de Zambito: Les singes de l'ignorance

Je soupçonne Gérald Tremblay, Gilles Vaillancourt et Nathalie Normandeau d'avoir participé au même voyage organisé, quelque part en Asie. Non pas parce qu'ils en sont revenus avec une sagesse grandie, mais bien parce que leurs récentes déclarations aussi naïves que choquantes ne peuvent trouver de sens que s'ils ont croisé cette sculpture de l'artiste Hidari Jingoro dans un sanctuaire japonais. En Asie, la croyance veut qu'à celui qui suit cette maxime, il ne lui arrivera que du bien. À chacun ses croyances...
12/10/2012 03:59 EDT
Baby one more time: Récit d'une énième tentative de criminalisation de l'avortement au

Baby one more time: Récit d'une énième tentative de criminalisation de l'avortement au Canada

<em>My loneliness is killing me (and i) I must confess, I still believe (still believe)</em> Voilà le refrain qui doit (devrait) tourner en boucle dans la tête du député conservateur Stephen Woodworth de la circonscription de Kitchener-Center, en Ontario. Le député, inconnu jusqu'ici, a fait une percée très remarquée dans les médias en raison d'une motion présentée le 6 février dernier à la Chambre des communes
24/09/2012 10:04 EDT