profile image

Mario Simard

Chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi

Mario Simard est chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi où il offre de la formation dans les programmes de science politique et de travail social depuis septembre 2005. Il est également doctorant en philosophie politique à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
De l'identité québécoise ou les hommes

De l'identité québécoise ou les hommes rapaillés

À l'heure où tous se gargarisent de liberté individuelle, le rapaillé lui croit encore que le « nous » est noble, il croit à l'idée d'un destin partagé, il pense que c'est dans un projet collectif que les femmes et les hommes se réaliseront.
23/06/2017 09:32 EDT
L'intransigeance de Québec

L'intransigeance de Québec Solidaire

L'intransigeance en politique c'est de refuser de faire des concessions sur nos principes et valeurs morales, c'est positif en certaines circonstances. Là où ça devient problématique, c'est lorsque cette intransigeance est aveugle au bien commun.
25/05/2017 09:59 EDT
Le prestige

Le prestige libéral

«C'est pas assez prestigieux. Ça n'a pas d'envergure. Aller m'intéresser aux édifices du gouvernement. Voyons. Zéro intérêt.» Ce qui frappe dans cette affirmation, c'est la motivation profonde qui semble animer l'engagement politique au Parti libéral.
08/11/2016 08:43 EST
Mononcle Gabriel

Mononcle Gabriel Nadeau-Dubois

Cette gauche multiculturaliste qui s'accommode de la décision de la Cour Suprême sur le voile intégral semble beaucoup moins empressée à exprimer son indignation lorsqu'il est question de l'affaiblissement de la nation québécoise et du recul de la langue française.
15/07/2015 03:06 EDT
Les bigots de

Les bigots de l'économie

Quand j'écoute la radio, je regarde la télé et je lis les journaux, je me sens rassuré par tous ces commentateurs qui protègent ma liberté par leur vigilance et par leur esprit critique.
14/12/2014 11:27 EST
À la défense de Samuel le

À la défense de Samuel le Sucré

Je l'aime bien moi, Sugar Sammy. J'aime son humour parce qu'il me fait penser à Yvon Deschamps. Vous savez, cette manière qu'avait Deschamps de nous faire prendre conscience d'un problème social en poussant l'absurdité de ses personnages jusqu'à l'intolérable.
27/11/2014 10:27 EST