profile image

Lorenzo Benavente

Enseignant

Lorenzo Benavente est un Québécois d'origine chilienne. Ayant grandi dans une famille où l'éducation était très importante, il a poursuivi des études afin d'être enseignant de français langue seconde. En effet, sa mère et plusieurs tantes et oncles sont enseignant(e)s, tant au Chili qu'au Québec. Il est donc suppléant depuis quelques mois à la commission scolaire de Montréal et la vie politique et militante fait depuis quelques années partie intégrante de sa vie. La réforme scolaire de 2001, la lutte étudiante, les fermetures d'écoles dues au manque d'entretien et à la moisissure sont également des sujets qui le touchent profondément.
Getty

L'Halloween au temps des petits bourgeois

Les enfants n'auront pas de fête d'Halloween dans certaines écoles. Je vais vous dire, moi, ce qui devrait faire scandale. Durant les premières semaines de l'année scolaire, nous n'avions pas de collation à offrir aux jeunes.
25/10/2015 09:18 EDT
Nicholas Alan Cope via Getty Images

So, so, so...

Le 1er avril dernier, Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM, nous écrivait à nous, enseignants, une lettre qui avait à mon avis quelque chose d'inquiétant et de désolant. La lettre avait des airs d'excuses et de désengagement.
11/04/2015 08:17 EDT
www.jupiterimages.com

Moi, enseignant

De par la noblesse de ma profession, je devrais crever de faim et encaisser les coups d'une société qui me considère comme un gardien averti à temps plein?
20/12/2014 08:40 EST
American Images Inc via Getty Images

Frais de scolarité: on a gagné! (bis)

La FEUQ veut désormais se concentrer sur un autre enjeu: l'aide financière aux études. Ne tournons pas autour du pot, j'étais outré quand j'ai appris ce changement. J'ai ressenti une colère et des blessures qui étaient nées d'un mouvement social monstre en 2012 et qui peinent à cicatriser correctement.
19/08/2014 11:08 EDT
Shutterstock

Entre jeunesse et désuétude - Lorenzo Benavente

Je suis en colère parce qu'on ne nous considère pas. Je ne suis pas en colère parce qu'on nous ignore, mais bien parce qu'on nous prend pour des gamins. Nous, les jeunes, sommes les enfants d'une société qui n'a réponse à rien et qui nous reproche de ne pas participer à trouver une solution.
06/02/2014 12:30 EST
Robert Daly via Getty Images

L'école, cette zone grise où tout se perd - Lorenzo Benavente

Si j'écris aujourd'hui, c'est à titre de suppléant, de futur enseignant et d'immigrant de deuxième génération. Je dois me prononcer sur ce que l'on tente de dépeindre comme des valeurs communes, mais surtout sur ce que l'on tente d'imposer comme idéologie généralisée. Je ne prétends donc pas à la neutralité, mais bien à la déconstruction d'une opinion qui n'est pas la mienne.
31/01/2014 12:52 EST