profile image

Khalid Daher

Président de l'Alliance québécoise des garderies privées non subventionnées

En 2008, il crée avec sa femme, qui a une longue expérience dans le domaine de l’enfance, la garderie Joyeuses Marguerites. 

En octobre 2011 le Ministère de la Famille, sans prévenir, décide d'éliminer d'office toutes les garderies non subventionnées qui détiennent déjà un permis, de tous les appels d'offres.

C’est pour organiser le réseau de garderies non subventionnées et dénoncer cette injustice qu’il crée avec d’autres propriétaires, l’Alliance Québécoise des Garderies Non Subventionnées | AQGPNS, à la suite de décision du Ministère de la Famille d’évincer d’office les garderies non subventionnées de l’appel d’offres lancé en octobre 2011.

S’il avait su que le geste de demander un permis de garderie l’aurait exposé à une exclusion des appels d’offres, comme plus de 1150 garderies dans le même cas, il ne l’aurait jamais fait car après avoir investi plus de 650 000 dollars, il risque de fermer à cause de la concurrence déloyale exercée par les installations à 7 $ financées par l’argent du contribuable. Une injustice flagrante.

Au lieu de subventionner les installations, il prône l’instauration d’une allocation aux familles  - CPE et garderies - ainsi que la modulation des frais de garde.

Garderies: un réseau à Shutterstock

Garderies: un réseau à réformer

Une réforme du réseau devient urgente. La modulation généralisée, est l'unique réponse à cette situation sans issue et ce n'est que rendre justice aux parents. C'est aussi le meilleur mécanisme pour garantir une qualité pérenne, évolutive et non plus statique.
28/07/2014 11:19 EDT