profile image

Karl W. Sasseville

Spectateur engagé

Étudiant au baccalauréat ès sciences en communication politique, Karl W. Sasseville est également passé par le département de philosophie de l'Université de Montréal. Vos commentaires sont appréciés, que vous soyez d'accord ou non avec les propos tenus sur ce blogue. Rappelons-nous que «sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur» (Beaumarchais dans Le Mariage de Figaro).
PC

Pour quelques votes, combien ferez-vous d'apatrides M. le ministre?

Montréalais, Québécois et Canadiens d'origines culturelles, religieuses et «patrimoniales» on ne peut plus diverses, nous signons cette lettre ouverte à Bernard Drainville afin de dénoncer «la conception réductrice et restrictive de l'identité que prône le gouvernement à travers son projet de Charte des valeurs québécoises»
18/09/2013 11:54 EDT
Getty

Quelle place pour l'actualité internationale dans notre petite bulle médiatique

Je crois que je ne choquerai personne en affirmant que la couverture de l'actualité internationale qu'offrent les médias québécois les plus en vue, lorsqu'elle n'est pas inexistante, est pour le moins insuffisante. Les changements technologiques et structurels affectant l'industrie médiatique ne sauraient toutefois expliquer à eux seuls le peu d'intérêt de nos médias pour la politique internationale et les zones de guerre.
10/08/2013 10:03 EDT
Alamy

Pégase, Bellérophon et la doctrine Bock-Côté

Les sondages indiquent que les appuis aux forces nationalistes ne font que chuter. Les invectives ethnocentristes de la pluie de chapelles nationalistes ne semblent pas vouloir inverser la tendance et le nationalisme ethnique poursuivra sans doute son errance idéologique. Espérons juste qu'il ne nous y entraîne pas avec lui.
06/06/2013 12:15 EDT
Alamy

Titillements constitutionnels et rhétorique séparatiste

Les indépendantistes québécois contemporains nous chantent à perte de voix l'incompatibilité prétendue des valeurs canadiennes et des valeurs québécoises . À l'absolutisme identitaire faussement dichotomique de mes concitoyens sécessionnistes, j'oppose la notion de complémentarité identitaire. Ainsi, de ma fierté canadienne et québécoise, il n'y aurait de honte que dans l'idée d'en renier une en dénaturant l'autre.
27/03/2013 12:33 EDT
Shutterstock

Le reste du monde, ce grand oublié de notre histoire

Lors de son conseil «national», le Parti québécois a réitéré son intention de modifier le programme du seul cours d'histoire que l'on dispense de manière obligatoire dans nos écoles secondaires. Si je partage l'idée selon laquelle l'histoire doit occuper une plus grande place dans la formation académique de la génération montante, je m'insurge contre le projet péquiste visant à mettre plus d'emphase sur l'histoire «nationale» dans l'enseignement de l'histoire du Québec et du Canada.
13/03/2013 04:11 EDT