profile image

Karl Bertrand

Blogueur, auteur du site pol.quebec

Karl Bertrand est étudiant en administration des affaires à l'UQAT. Il travailla comme Adjoint aux opérations numériques pour la Coalition Avenir Québec. Karl fut également élu responsable des finances sur l'exécutif de la Commission Relève. Depuis la fondation du parti, il agit à titre de militant notamment dans la circonscription de Labelle en tant que responsable des jeunes et des médias sociaux. Il s'intéresse plus particulièrement aux questions entourant la saine gestion des finances publics
PC

La montréalisation de la CAQ

L'entourage de François Legault souhaitait voir partir Gérard Deltell depuis longtemps. Ils doivent aujourd'hui vivre avec le résultat.
09/06/2015 11:08 EDT
YouTube

Au nom de la liberté d'expression, défendons Hamza Chaoui

Je dénonce les propos extrémistes d'un tel individu,mais je souhaite qu'on lui donne une tribune et de l'exposition médiatique. Cela aura surtout pour effet de mobiliser la collectivité dans la prévention, la dénonciation et la coercition des idéaux auxquels il incite.
05/02/2015 08:27 EST
Shutterstock

Les priorités à la bonne place - Karl Bertrand

Malgré tous les problèmes criants qui se dressent sur le chemin du Québec, plusieurs me classeront comme un fédéraliste pour avoir osé dénoncer cet immobilisme dans lequel nous entraîne le PQ depuis le départ de Lucien Bouchard. Pourtant, est-il possible d'être souverainiste tout en reconnaissant que l'indépendance ne soit pas accessible en raison des conditions économiques actuelles?
13/01/2014 12:59 EST
CP

Où sont maintenant les carrés contre la hausse?

Durant le printemps érable, Pauline Marois se faisait le porte-étendard des carrés rouges contre la hausse des frais de scolarité au sein du Parlement. Aujourd'hui, la première ministre nous prouve qu'elle n'avait aucune solution concrète, si ce n'est que de régler le manque d'argent en taxant ailleurs dans les services d'éducation.
19/08/2013 12:58 EDT
Getty

Avoir les moyens de ses ambitions

La dette du Québec, c'est le problème auquel seront confrontés les politiciens de demain qu'ils soient souverainistes, fédéralistes, de gauche, de droite, libéraux ou conservateurs pour une raison toute simple: les nouvelles dépenses gouvernementales ne peuvent passer indéfiniment par l'endettement.
09/08/2013 01:00 EDT