profile image

Karine Croteau

T.S, Ph.D (candidate), Travail social, UdeM

Karine a pratiqué le travail social pendant plus de 10 ans dans divers milieux et auprès d'une clientèle diversifiée. Elle a notamment œuvré au Pérou, au sein de diverses communautés Inuit au Nunavik et dirigé sa pratique privée au Nouveau-Brunswick. Mère de deux jeunes garçons, Karine complète actuellement sa 4e année d’études doctorales en travail social à l’Université de Montréal. Ses travaux s'intéressent principalement à la relation d'aide en contexte transculturel, à l’expérience parentale et au mieux-être à l'enfance et à la famille autochtone. Sa thèse porte sur le savoir d’expérience de mères innues vivant en communauté et sur les enjeux relatifs à l’exercice de leur parentalité en contexte de protection de la jeunesse. Ses intérêts de recherche plus vastes s'inscrivent dans les rapports d'iniquités systémiques, au Canada et plus particulièrement au Québec, et dans un processus de reconnaissance législatif de la gouvernance autochtone des agences de protection de la jeunesse. Chargée de cours à l’Université d’Ottawa, l’auteure a enseigné le Service social auprès des populations autochtones. Depuis 2015, elle œuvre également comme assistante de recherche à l’Université du Québec en Outaouais sur trois projets liés à la valorisation de pratiques culturelles innues. Karine fait partie du groupe de recherche en droit Légitimus de l’Université d’Ottawa et est membre affiliée du Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones de l’Université Laval (CIÉRA). L’auteure est membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) depuis 2007 et a récemment publié ses travaux dans la revue Intervention.