profile image

Jean-Pierre Filiu

Professeur des universités, en charge du Moyen-Orient à Sciences Po (Paris)

Jean-Pierre Filiu est professeur des universités en histoire du Moyen-Orient à Sciences Po (Paris). Il séjourne régulièrement depuis 1980 en Syrie, pays où il a vécu plusieurs années et dont il parle couramment la langue. Il s’est infiltré en 2013 dans les zones tenues par la révolution au nord de la Syrie, ce qui a inspiré son témoignage, "Je vous écris d’Alep", publié chez Denoël. Le quotidien "Le Monde" le considère comme l’un des "meilleurs spécialistes mondiaux" d’Al-Qaida.
AFP

Daech va gagner sauf si...

Inutile d'invoquer Sun Tzu ou de relire Clausewitz pour rappeler cette évidence: en l'absence d'objectifs clairs, il est impossible de «gagner» une guerre. Et si ladite guerre repose sur une coalition hétérogène aux motivations elles-mêmes contradictoires, alors cette fragilité structurelle fait directement le jeu de l'adversaire.
08/10/2014 11:25 EDT
MOHAMMED ABED via Getty Images

Israël se trompe de guerre à Gaza

Le calife auto-proclamé, Abou Bakr al-Baghdadi, ne peut que se réjouir du conflit en cours autour de la bande de Gaza. C'est pour le chef irakien de «l'État islamique» l'accompagnement rêvé de son dessein. La propagande jihadiste a toujours considéré que "les Juifs et les Croisés" seraient les instruments de leur propre perte
11/07/2014 11:10 EDT
AFP

Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de la terreur

Abou Bakr al-Baghdadi est bel et bien devenu l'homme le plus dangereux du monde. Comme Ben Laden avant lui, il faut accorder crédit à ses déclarations publiques, car elles seront toujours suivies d'effet.
30/06/2014 11:17 EDT
Shutterstock

Faut-il armer les rebelles syriens?

Aujourd'hui, l'alternative en Syrie est aussi sinistre que simple. Le régime Assad est condamné, la question est de savoir si son agonie sera prolongée au prix d'indicibles souffrances, ou bien si les révolutionnaires syriens auront enfin les moyens militaires d'abréger ces souffrances insensées, qui font peser une lourde hypothèque sur l'avenir du pays.
31/01/2013 04:52 EST