profile image

Jean-Sébastien Fortin

Artiste, Docteur en Études et pratiques des arts

Artiste… Circassien, comédien, sculpteur, c’est d’abord par des études de baccalauréat et de maîtrise en Arts visuels à l’Université Laval spécialisées en sculptures de bronze monumentales que le cheminement de création de Jean-Sébastien Fortin a commencé. Cheminement qui se poursuivit au plan philosophique et sémiologique lors d’un doctorat en Études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal. Par la suite, et ce jusqu’à maintenant, c’est vers la création et le jeu physique que ses préoccupations l’ont amenées. Jean-Sébastien est présentement artiste de cirque, chef gréeur et créateur d’appareils de cirque dans une école de Québec. Il travaille aussi comme cascadeur et comédien au cinéma et à la télévision. Il a bien l’intention de retourner dans l’enseignement universitaire éventuellement, mais pour l’instant, Jean-Sébastien aime mieux bouger… ce qui ne l’empêche pas du tout de réfléchir et d’essayer de poser un jugement éclairer sur le monde, la vie et les questions d’actualités qui façonnent notre collectivité. Soit site web personnel: jsfortin.com
Les signes ostentatoires, le heavy métal et les punks - Jean-Sébastien John B. Carnett via Getty Images

Les signes ostentatoires, le heavy métal et les punks - Jean-Sébastien Fortin

Certaines personnes se définissent par rapport à leur religion, d'autre par leur travail, d'autres par leurs goûts musicaux. Pourquoi est-ce qu'une personne qui se définit comme «punk» ou «métalleux» n'aurait pas les mêmes «droits» vestimentaires qu'une personne qui pratique une religion? Est-il possible que pour certains leur passion musicale soit aussi importante dans leur vie que la passion religieuse d'un autre?
22/01/2014 11:57 EST