profile image

Jean-Pierre Durand

Unijambiste, militant à mi-temps

Handicapé depuis le 9 janvier 2010, à la suite de l’amputation d’une partie de la jambe droite, Jean-Pierre Durand n’en a pas moins continué de travailler (c’est le cas de le dire) d’arrache-pied. Il se déplace tantôt en fauteuil roulant, tantôt avec un déambulateur ou avec des cannes… Et parfois même avec sa douce moitié.

Il lui arrive aussi de faire de rares séjours dans les hôpitaux, mais toujours à son corps défendant, puisqu’il a le malheur aussi (rien de trop beau pour la classe ouvrière!) d’être cardiaque, diabétique et déjà vieux pour un grand-père né en 1953.

On prétend que sa résilience est exemplaire, mais ne serait-ce pas plutôt parce qu’il cache bien son jeu? Allez savoir!
Getty Images

Madeleine et son joli minois

Nous, la gent masculine, avons tous ressenti un jour le grand frisson pour l'une de nos enseignantes. Moi, c'était en 1re année B, avec Mlle Rheault. À mes yeux, cette créature de rêve soutenait presque la comparaison avec la Sainte Vierge en plastique que j'avais rapportée de la boutique de souvenirs de l'oratoire Saint-Joseph.
13/06/2013 11:28 EDT
Getty

Une partie de jambes en l'air qui n'eut pas l'heur de plaire à tous

Quand l'amputation se pointe, la plupart du temps sans qu'on ne s'y attende, la vie invariablement bascule, au propre comme au figuré. Ce n'est pas qu'à un membre qu'il faudra renoncer, mais souvent aussi à un emploi, à des loisirs qu'on pratiquait, à un train de vie, et, je vous le donne en mille, à un conjoint!
05/06/2013 12:24 EDT
Alamy

Le laissé-pour-compte du transport en commun

Je suis handicapé et, chaque matin j'utilise les autobus de la STM munis d'une rampe d'accès rétractable pour les fauteuils roulants. Tout va comme sur des roulettes avec ces autobus... Pour peu que la rampe soit en avant. Ce qui m'est arrivé la semaine dernière est somme toute inhabituel, mais peut survenir sans crier gare. L'autobus est tombé en panne à une intersection...
29/05/2013 01:01 EDT