profile image

Jean-François Larose

Fondateur de l'organisme Azøth

Jean-François Larose est un homme politique né à Montréal. Député à la Chambre des communes de 2011 à 2015, il a représenté les citoyennes et les citoyens de la circonscription de Repentigny, au Québec, d’abord sous la bannière du Nouveau Parti Démocratique et ensuite comme cofondateur de la formation Forces et Démocratie qui est entrée dans l'arène politique le 21 octobre 2014. Dans la suite de son engagement comme député fédéral, il a été porte-parole pour les organismes à but non lucratif. Militant pour un gouvernement plus ouvert, plus représentatif et plus redevable à la population, il s’est fait l’avocat de réformes démocratiques pour redonner à la population et à la société civile un plus grand pouvoir politique. Intéressé par les enjeux complexes, particulièrement ceux liés aux questions sécuritaires, il a siégé aux comités stratégiques de la Défense nationale, des Affaires étrangères et de l’Éthique. En 2009, il s’est présenté comme maire d’arrondissement dans le Plateau Mont-Royal avec la volonté de réformer le modèle démocratique pour augmenter le pouvoir citoyen sur le processus décisionnel. Il a aussi travaillé bénévolement sur un projet de création de plusieurs garderies dans un arrondissement de l’île de Montréal. L’objectif était de combattre les garderies clandestines, de protéger les enfants et d’aider les parents. Préalablement à son engagement politique, Jean-François Larose a été agent de la paix et de la sécurité dans le secteur public et dans le secteur privé pendant vingt ans. Il a notamment été agent correctionnel durant huit ans. Dans le cadre de ses fonctions, il était responsable de la réinsertion sociale des détenus. Il s’est également impliqué en tant que vice-président syndical et représentant à la prévention pour les agents correctionnels du Québec. Il a été jusqu'à récemment chef du parti Force et démocratie. En octobre dernier, Jean-François a mis sur pied l'organisme Azøth afin de proposer une approche plus humaine aux missions de paix dans le monde. Les thèmes de la sécurité et de l'aide aux populations restent donc des enjeux essentiels qui se trouvent au coeur de ses préoccupations. Son expérience passée l'amène à s'intéresser à des enjeux politiques tant locaux qu'internationaux.
Mike Segar / Reuters

Le prix de la paix

L'investissement dans les infrastructures et dans la consolidation des institutions s'accompagnant d'une diminution progressive des dépenses militaires, ce sont dans les pays les plus pauvres que le déséquilibre entre dépenses militaires et dépenses publiques est le plus important.
19/10/2016 08:09 EDT
Steve Russell via Getty Images

Nos institutions prises en otage

Nous voulons redonner une marge de manœuvre aux députés afin qu'ils puissent réellement représenter le citoyen. La motion M-535 est la première d'une série de réformes démocratiques qui visent à briser le cynisme en politique et redonner le gout au citoyen de s'occuper de son milieu de vie.
28/01/2015 09:22 EST
PC

Bâillonner un député, c'est ordonner un silence aux citoyens qu'il représente

Depuis que je siège à la Chambre, à plusieurs reprises, je me suis senti bâillonné et frustré de voir les structures imposées par mon parti venir limiter les députés dans leur travail. C'est donc pour cette raison que j'ai décidé d'appuyer la motion de Jean-François Fortin, afin que la voix de mes citoyens soit finalement entendue à sa juste valeur à Ottawa.
24/09/2014 02:34 EDT