profile image

Jean-François Gaudreault-DesBiens

Professeur à la Faculté de droit de l'Université de Montréal

Jean-François Gaudreault-DesBiens est professeur titulaire et vice-doyen à la Faculté de droit de l'Université de Montréal, où il enseigne notamment le droit constitutionnel, le droit comparé et la théorie du droit. Il s'intéresse de manière toute particulière aux libertés fondamentales et au fédéralisme. Il a été professeur invité dans de nombreuses universités étrangères, en plus d'avoir été professeur aux universités McGill et de Toronto. Il est membre des Barreaux du Québec et de l'Ontario.
PC

Francophobie, Québec-bashing et récupération politique - Jean-François Gaudreault-DesBiens

Un manifeste diffusé jeudi, entre autres par Impératif français et le Mouvement Québec Français, s'élève contre cette forme de discrimination, voire de racisme, que constituerait la «francophobie». Dans la mesure où les discours qu'il dénonce tendent à réduire le Québec à sa dimension francophone, la «francophobie» recoupe le phénomène que l'on désigne souvent sous le nom de «Québec-bashing». Je traiterai donc indifféremment des deux dans cet article.
13/12/2013 12:36 EST
Jeff Rotman via Getty Images

Charte des valeurs: quand le gouvernement souhaite étendre au maximum les tentacules de l'État - Noura Karazivan et Jean-François Gaudreault-DesBiens

Il paraît évident que le gouvernement souhaite étendre le plus loin possible les tentacules de l'État, voire même déterminer - par le flou qu'il crée sciemment dans un projet de loi aux termes ambigus - les comportements d'acteurs ne faisant en principe pas partie de l'État ou n'étant pas a priori directement soumis à l'application de la Charte des valeurs.
20/11/2013 12:30 EST
Getty

Le droit canadien est-il aussi relativiste qu'on le prétend? - Jean-François Gaudreault-DesBiens

Avec en toile de fond le débat sur les différents modèles d'intégration des minorités, une confusion semble s'être installée entre ce qui relève, d'une part, de l'application de la doctrine des accommodements raisonnables et des principes de laïcité, de neutralité étatique et d'égalité hommes-femmes et, d'autre part, du cadre juridique applicable à des pratiques susceptibles de constituer des actes répréhensibles.
14/10/2013 08:37 EDT
Shutterstock

Une Charte des valeurs québécoises redondante, ambigüe et inefficiente

Le gouvernement péquiste a confirmé les grandes orientations de sa «Charte des valeurs québécoises». S'il reste à voir quelle en sera la traduction juridique formelle, ce projet ne permettra guère d'atteindre les objectifs que le gouvernement fait miroiter à la population, notamment celui de rendre plus clair le cadre légal applicable aux revendications religieuses.
23/09/2013 12:16 EDT