profile image

Isidore Kwandja Ngembo

Politologue

Isidore Kwandja Ngembo a œuvré dans la fonction publique du Canada notamment comme analyste des politiques à la direction des affaires internationales sur le changement climatique au ministère de l'Environnement du Canada, et comme conseiller à la direction d'Afrique centrale et occidentale au ministère des Affaires étrangères, commerce et développement du Canada. <br> Cependant, les opinions exprimées par l’auteur le sont à titre strictement personnel et ne reflètent aucunement les points de vue du gouvernement du Canada. <br> <br> M. Kwandja Ngembo a fait des études supérieures en Éthique publique à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Il est diplômé en science politique & relations internationales de l'École d'études politiques de l’Université d’Ottawa ; en Management public de l’École nationale d’administration publique (ENAP - Québec); en Droit international des droits de l’homme de l’Université catholique de Louvain & l’Université Saint-Louis de Bruxelles ; en Développement international de l’Université catholique de Louvain & l’Université libre de Bruxelles en Belgique. <br> <br> Il est également détenteur de plusieurs Certificats de formation spécialisée en droit international, notamment en Droit international public à l’Académie de droit international de La Haye (Pays-Bas), en Droit international de l'environnement à l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR-Genève), en Droit international humanitaire avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR-Belgique), en Droit international et droit comparé à l’Institut International des droits de l'homme (IIDH) de Strasbourg (France), et à EQUITAS-Centre international de formation aux droits humains à Montréal (Canada). <br> <br> Isidore Kwandja Ngembo était finaliste du concours international de journalisme sur les enjeux du développement durable «Objectif 2030». Organiser par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en septembre 2015 à New York, en marge du Sommet spécial des Nations Unies sur les objectifs de développement durable (ODD).
BLOGUE Bientôt la Francophonie sans

BLOGUE Bientôt la Francophonie sans francophonie?

La candidature rwandaise de Louise Mushikiwabo n'est certainement pas pour œuvrer au rayonnement de la langue française ni pour faire la promotion des valeurs démocratiques prônées par l'OIF.
25/05/2018 09:00 EDT
BLOGUE OIF congédie son directeur de la francophonie

BLOGUE OIF congédie son directeur de la francophonie économique

À première vue, les prises de position de M. Nubukpo dans le débat, « pour » ou « contre » l'usage du franc CFA, peuvent être considérées comme une démarche tout à fait logique d'un scientifique qui réfléchit sur une problématique de société dans laquelle il vit.
21/12/2017 09:00 EST
Un Fonds bleu pour le

Un Fonds bleu pour le climat

L'Afrique centrale est une des sous-régions les plus riches d'Afrique, qui regorge d'importantes ressources naturelles, pétrolières, de gigantesques ressources en eau potable et un potentiel important d'Hydro-électricité susceptible d'impulser le développement du continent.
14/03/2017 09:17 EDT
La réponse de Michaëlle Jean à mes derniers billets de

La réponse de Michaëlle Jean à mes derniers billets de blogue

Réagissant aux deux derniers billets de blogue que j'ai publiés sur le 16e Sommet d'Antananarivo et sur le bilan de mi-mandat de Michaëlle Jean à la Francophonie, la secrétaire générale de l'OIF m'a ainsi confié, en toute franchise, que mes récents textes l'ont laissée quelque peu perplexe.
19/01/2017 08:37 EST
Quel bilan de mi-mandat de Michaëlle Jean à

Quel bilan de mi-mandat de Michaëlle Jean à l'OIF?

Le mi-mandat est le moment idéal de jeter un coup œil dans le rétroviseur, de passer en revue les progrès accomplis jusque-là, les objectifs qui n'ont pas pu être atteints et de recadrer, avec les meilleures approches, là où il faut absolument faire des réajustements.
04/01/2017 01:45 EST
Pourquoi le Canada ne devrait pas envoyer de troupes au

Pourquoi le Canada ne devrait pas envoyer de troupes au Congo

La situation d'insécurité récurrente qui prévaut en RDC depuis plus d'une vingtaine d'années est due au fait que les dirigeants de ce pays sont très peu préoccupés par le sort de leurs concitoyens. Dans ce contexte, le Canada ne voudra pas apparaître, aux yeux des Africains, comme celui qui vient implicitement à la rescousse d'un dictateur, le président Kabila, qui veut se cramponner au pouvoir.
20/12/2016 08:18 EST