profile image

Isabelle Côté

Assistant Professor, School of Social Work, Laurentian University

Détentrice d’un baccalauréat (B.S.S.) et d’une maîtrise (M.S.S.) en service social de l’Université d’Ottawa, Isabelle Côté est candidate au doctorat (Ph.D.) à l’École de service social de l’Université de Montréal. Fortement intégrée au champ de la recherche universitaire depuis plus de quatre ans, elle coordonne deux projets de recherche d’envergure, financés par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH).

Isabelle est membre étudiante au Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (Cri-viff), et s’intéresse particulièrement aux thématiques suivantes : violence faite aux femmes, droits reproductifs, enfants exposés à la violence conjugale et intervention féministe.
Isabelle est également professeure à temps partiel à l’Université d’Ottawa où elle enseigne un cours sur l’intervention féministe et siège sur le conseil d’administration d’une maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.
Quand un chien battu reçoit plus de sympathie que les femmes et les enfants

Quand un chien battu reçoit plus de sympathie que les femmes et les enfants violentés

pourquoi est-ce que la violence envers un chien, même si nous réitérons qu'elle est inacceptable, provoque plus de sympathie envers la <em>victime</em> (le chien) que la violence envers les femmes et les enfants, qui provoque encore trop souvent de la sympathie envers l'agresseur (« il souffrait », « il était en détresse », « il ne supportait pas la séparation », etc.)?
22/06/2014 09:09 EDT
Pourquoi il faut s'inquiéter du buzz autour de l'aliénation

Pourquoi il faut s'inquiéter du buzz autour de l'aliénation parentale

S'il faut se préoccuper de la situation d'enfants qui sont exposés à des conflits sévères et fréquents entre leurs parents, nous sommes inquiets de l'engouement que suscite cette question et des dérives possibles dans l'intervention auprès des enfants et de leur famille.
20/05/2014 11:16 EDT
La malhonnêteté intellectuelle des groupes

La malhonnêteté intellectuelle des groupes pro-vie

Chaque année, des milliers d'individus et de groupes marchent dans les rues d'Ottawa afin de dénoncer le droit à l'avortement et pour mettre en lumière le caractère immoral de l'interruption de grossesse.
07/05/2014 12:21 EDT
Ces «bons gars» qui tuent leur

Ces «bons gars» qui tuent leur conjointe...

Nous apprenions récemment qu'une autre femme, cette fois-ci en Outaouais, a été tuée par son conjoint. Pourtant, lorsque les journalistes interrogent des gens dans l'entourage des agresseurs, souvent des connaissances, ils mentionnent très souvent que ces hommes sont de «bon gars», de «bons voisins» et de «bons pères de famille».
04/05/2014 11:34 EDT