profile image

Heidi Rathjen

Diplômée de l’École Polytechnique et porte-parole de Polysesouvient

En 1990, Heidi Rathjen a obtenu son baccalauréat en génie civil à l’École Polytechnique de Montréal. Mais plutôt que de poursuivre sa carrière en génie, elle s’est lancée dans la lutte pour un meilleur contrôle des armes — l’accès facile aux armes étant un des facteurs ayant contribué au massacre de quatorze de ses consœurs le 6 décembre 1989. Elle a cofondé (avec Wendy Cukier) la Coalition pour le contrôle des armes, pour laquelle elle a agi en tant que directrice générale jusqu’au lendemain de l’adoption de la Loi sur les armes en décembre 1995. Elle maintient son engagement pour un meilleur contrôle des armes en agissant bénévolement comme porte-parole et organisatrice principale de Polysesouvient, un mouvement représentant l’Association des Étudiants de Polytechnique (AEP), l’Association des étudiants aux cycles supérieurs de Polytechnique (AECSP), le CA de l’Association des diplômés de Polytechnique, divers présidents de l’AEP et de l’AECSP de l’époque, ainsi que de nombreux témoins, survivants et familles des victimes de la tragédie du 6 décembre 1989. Pour ses efforts en faveur de la sécurité publique, Mme Rathjen a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université Concordia (LLD), un doctorat honorifique de la faculté de médecine de l’Université de Laval (dr.h.c.), le Prix de la Justice du Gouvernement du Québec, la Croix du Service Méritoire du Gouvernement du Canada (C.S.M.), le Certificat de mérite de l’Association canadienne de santé publique et le Prix de mérite civil de la Commission des services policiers d'Ottawa.