profile image

Guy Filion

Journaliste à la retraite

Guy Filion a travaillé 38 ans en Information à la Société Radio-Canada à divers titres, d’abord comme journaliste et réalisateur dans l’Outaouais; ensuite, à Montréal, avec une parenthèse de deux ans à Washington. Il a occupé les fonctions de réalisateur-coordonnateur du Téléjournal, de rédacteur en chef de Montréal ce soir, Enjeux, Découverte, Raison Passion, chef des émissions au Réseau de l’information (RDI) et adjoint à la Direction de l’Information responsable des questions d’éthique. En 2009, il a enseigné le journalisme électoral en Irak, aidant à préparer les élections générales réussies de mars 2010. La suite des choses dans ce pays n’a pas été à la hauteur des attentes…
Syrie: les enfants, s'il vous plaît! - Guy Unicef

Syrie: les enfants, s'il vous plaît! - Guy Filion

L'UNICEF vient d'établir que 3 millions d'enfants syriens ont dû abandonner leur scolarité. En Syrie, l'organisme estime qu'une école sur cinq a été endommagée, détruite ou utilisée comme abri pour les personnes déplacées. Dans les pays limitrophes, c'est au moins 600 000 enfants syriens qui sont privés d'accès à l'éducation. Avant le début du conflit, le taux de scolarisation au primaire était de 97 % en Syrie...
11/01/2014 10:16 EST
Prince Arthur, tu te meurs! - Guy

Prince Arthur, tu te meurs! - Guy Filion

L'autre dimanche, j'ai voulu souper sur la rue Prince-Arthur, que j'aimais bien. Quelle déception! Partout des commerces abandonnés, à louer, à vendre, ou fermés; des déchets ici et là; un coin de rue démoli, clôturé, qui forme un gros trou dans le paysage urbain; des vastes restaurants presque vides; des enseignes de rue brisées; très peu de gens sur la rue; la déprime, quoi.
16/12/2013 12:28 EST
Des idées nouvelles pour les négociations entre Israël et la AP

Des idées nouvelles pour les négociations entre Israël et la Palestine

Si Israël et la Palestine désirent conclure une entente durable, il faudra trouver des solutions nouvelles et faire en sorte que les populations les acceptent, de part et d'autre, et non pas uniquement échanger quelques petits territoires qui ne satisferont personne, sans être capables d'offrir des garanties de sécurité véritables.
28/08/2013 12:05 EDT